crezan
F60
F60
F60

F.60 n°17, n/c "7248"

O-BLAN

1920

                La Belgique s'est intéressée dès 1918 au développement du transport aérien, en particulier avec les colonies.

                Dès le 25 mars 1919, le Syndicat National d'Etude des Transports Aeriens (SNETA) a été créé sous l'initiative de la banque d'Outremer, associée aux autres grandes banques : la Société Générale, la Banque de Bruxelles et la Banque de Paris et des Pays-Bas, ainsi qu'à six banques de moindre importance et à trois investisseurs privés.

                Pour des raisons légales, il a été transformé le 11 novembre de la même année en société anonyme, devenant ainsi la Société Nationale des Transports Aériens (SNETA)


                Le Goliath F.60 n°17 reçoit le certification d'immatriculation n°22 du registre belge le 5 juillet 1920 avec l'immatriculation O-BLAN. Il est enregistré à la SNETA. Les photos confirment son numéro de série.

                Par contre, son numéro constructeur 7248 indiqué dans le registre belge est une énigme, car il correspondrait à un appareil produit en 1931. Ce numéro se situe dans une série où l'on retrouve des F.46 et des F.50. Ce pourrait donc être un numéro SFA, ce qui impliquerait que la cellule ait été produite dans le cadre d'un marché militaire de fin de guerre, auquel cas il pourrait s'agir d'une reconstruction du prototype de bombardier FF.60 conservé en 1919 par Farman en même temps que les FF60 commerciaux n°1 et 2 .


                Le F.60 O-BLAN participe au meeting d'Anvers du 17 au 31 juillet 1920, évoluant entre Bruxelles et Anvers.

Le Goliath O-BLAN de la SNETA en 1920. (www.gahetna.nl)

1921


                Le 5 avril 1921, le Goliath fait sa première visite après l'hiver sur le terrain de Croydon, piloté par Wouters.

                Il en repart le 6 et revient le 8. A partir de cette date, la SNETA exploite la liaison Paris-Bruxelles-Amsterdam en coopération avec la CMA, liaison officiellement inaugurée le 14 à Amsterdam. La liaison sur Londres est principalement assurée par des DH.9.


                Les Goliath de la SNETA sont peints en bleu clair (il semble que ce soit en fait la livrée Farman d'origine). Le O-BLAN porte un insigne triangulaire que nous n'avons pas identifié sur la dérive et le gouvernail. Les lettres de nationalité ne figurent que sur le stabilisateur.


                Sous l'empennage figure le nom de sa société d'appartenance.

Le F.60 O-BLAN en vol. On devine l'insigne triangulaire sur la dérive .

                Le 26 août 1921, le Goliath O-BLAN décolle à 12h25 de Croydon pour Bruxelles, ne transportant que du fret et du courrier. Son équipage est composé d'un français François-Paul Delzenne et du mécanicien belge Raymond Rijckers.


                François-Paul Delzenne, natif de Roubaix âgé de 28 ans, était un ancien pilote de guerre est un lieutenant-aviateur français en congé qui s'est engagé dans l'aviation belge en juillet 1920. Son congé se termine et il doit rejoindre l'Armée de l'Air pour prendre son service à Châteauroux le 1° septembre; ce vol est ainsi son dernier sur cette ligne.


                Raymond Rijckers, âgé de 21 ans, engagé depuis novembre 1919 dans l'aviation belge, doit passer sous peu son brevet de pilote.


                Quelques témoins voient tomber l'appareil en flammes dans la Manche, à quelques kilomètres du phare de Waldan.

                L'enquête dira que l'explosion survenue à une altitude d'environ 300 mètres aurait projeté l'équipage dans le vide. L'appareil brisé serait tombé lentement en mer, se détruisant à l'impact.

                Le yacht Zola, témoin de l'accident, ramènera le sac postal. Le remorqueur Champion patrouillera sur les lieux à deux reprises, parvenant à draguer divers débris, mais sans trouver trace de l'équipage.

  

F.60 n°16    F-MHFO

F.60 n°18    F-MHFY

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com