crezan
F60
F60
Présentation

F.60 n° 18, n/c 6840

F-MHFY


            Le Goliath F. 60 de numéro constructeur c/n 6840 est reçoit le CdI n°219 en juillet 1920, avec l'immatriculation F-MHFY au nom de Farman. Il est aussitôt mis en service. Ce numéro constructeur est également attribué au Goliath O-BRUN de la SNETA qui reçoit son CdI belge le 16 juillet 1921.

Meeting d'Anvers du 17 au 24 juillet 1920


            Le 18 juillet 1920, le F.60 F-MHFT transporte le Secrétaire d'Etat Pierre-Etienne Flandin, son épouse et son secrétaire, Bourgeois, pour assister au meeting aérien d'Anvers organisé les 17 et 18 à l'occasion des Jeux Olympiques.


            Le Goliath part du Bourget à 9h30, fait escale à Bruxelles pour le déjeuner et se pose à Anvers à 15h30.

            Le 23 juillet, M. Flandin repart d'Anvers accompagné de Robert Morane. Le Goliath se pose à Bruxelles pour répondre à une invitation du roi Albert à déjeuner au château de Laeken. M. Flandin ayant souhaité rejoindre en avion le parc du château, Morane fait un vol de reconnaissance au terme duquel il lui déconseille ce projet. M. Flandin y tenant cependant, c'est sur un avion école Morane et en tant que passager du Lieutenant Robin, qu'il se pose sur le terrain de 250 m de long et 50 m de large entouré de grands arbres malgré le vent violent.

            A 16h00, M. Flandin et son épouse quittent le château. Le retour au Bourget se fait dans la pluie avec un fort vent de face. A 19h45, l'avion se pose au Bourget sous une forte pluie. 

M. Flandin, son épouse et son secrétaire Bourgeois à l'occasion de leur voyage avec le MHFY au meeting d'Anvers en juillet 1920. [Heraldo Deportivo]

Le F.60 F-MHFY au meeting de Buc [Vie Aérienne Illustrée]

Lors du meeting de Buc, le MHFY est doté des panneaux blancs devenus règlementaires pendant l'été. (© Michel Barrière)


Meeting de Buc du 8 au 10 octobre 1920


            Du 8 au 10 octobre 1920 se déroule le meeting de Buc en présence du nouveau président français, Monsieur Millerand, et de plusieurs ministres, dont Pierre-Etienne Flandin.

            Le 8 octobre, le Goliath F-MHFY piloté par Landry survole le terrain de Buc pendant le meeting avec à son bord le photographe Chrétien. Dans l'après-midi Landry exécutera avec Chrétien, le photographe bien connu, un tour de force extraordinaire. Au moment où le président de la République fait son entrée sur l'aérodrome, Landry survole le champ à 100 mètres de hauteur. Chrétien prend un cliché, le développe, le sèche, le tire sur papier à bord du Goliath; Landry atterrit et fait remettre à M. Millerand une épreuve de la photographie entièrement traitée en plein ciel en dix minutes.


            Le dimanche 10 sont organisées des courses Paris- Bruxelles – Paris et Paris – Londres -Paris. Dans la première, d'Or finit troisième sur un Goliath ayant effectué le parcours en 5h 29 mn 20 s derrière le SEA de la Franco-Roumaine piloté par Deullin (4 h 15 mn et 12 s) et un Nieuport des Messageries aériennes piloté par Lemen (4 h 22 mn 10s).

            Cinq machines participent à la seconde. Le Nieuport F-CGAT, piloté par Lasne, quitte Buc à 10h36 avec 3 passagers. Il est suivi à 10h45 par le Nieuport F-ICGT piloté par Lecointe emportant du courrier, à 10h48 par un Potez SEA piloté par Bajac avec 3 passagers, puis, à 10h57, par le Spad F-CMAY piloté par Bourdon emportant 2 passagers. A 11h42, le Goliath F-GEAD s'envole pour Londres avec 8 passagers. Le temps n'est guère favorable, faible visibilité et fort vent. La première machine à revenir à 13h30 est le Spad de Bourdon (4h 46 mn 12 s) qui atterrit brutalement, suivi plus tard par le Potez SEA de Bajac (5h 49 mn 35 s). L'un des Nieuport a fait demi-tour, et à 16h00 arrive le Nieuport de Lecointe qui s'était égaré.


            Nous n'avons pas d'information sur l'activité du F-HMFY dans les mois qui suivent. Il est enregistré comme radié du registre en octobre 1923. Cependant, de par son numéro constructeur, il pourrait s'agir du Goliath transféré par Farman à la SNETA en mai ou juin 1921 et immatriculé O-BRUN.

  

F.60 n° 18, n/c 6840

O-BRUN


            Le numéro constructeur c/n 6840 est en effet également celui enregistré pour le Goliath O-BRUN de la SNETA qui reçoit son CdI belge le 16 juillet 1921. L'appareil entre effectivement en service sur Bruxelles - Londres dès le début du mois de juillet 1921.


            Le 26 août 1921, le SNETA perd accidentellement le F.60 O-BLAN. Les deux Goliath restants, O-BLEU et O-BRUN, continuent le service sur Bruxelles - Londres, ligne sur laquelle le O-BLEU effectue son dernier vol le 21 septembre.


            Le 27 septembre 1921, un incendie se déclare accidentellement dans le grand hangar qu'utilise l'aviation civile sur le terrain d'Evere, détruisant sept appareils du SNETA dont les deux Goliath O-BLEU et O-BRUN. Il ne reste alors à la SNETA plus que 4 appareils opérationnels. Après l'incendie d'Evere, le service aérien du SNETA sur Bruxelles - Londres est arrêté jusqu'à nouvel ordre.

F60 n°17

F60 n°19

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com