crezan
crezan

Henri Rabatel (1894 - 1973)


                Né le 14 août 1894 à Montagnieu (Isère), Augustin Henri Rabatel s'engage le 4 avril 1913 au 3° Cuirassiers. Passé très tôt à l'aviation (mars 1914), il fera d'abord fonction de sous officier observateur d'artillerie. Il part à Avord en mars 1915 et en revient fin décembre pilote de Voisin.


                Affecté à la VB3, il reçoit la Médaille Militaire pour la destruction d'un ballon le 06 février 1916. Passé dans la chasse, il est affecté aux Cigognes et y obtient sa première victoire le 25 mai 1917. Son Spad VII n°1639, baptisé "Dick", porte le n°10.


                Le 16 août 1917, le Sous Lieutenant Rabatel est blessé à la jambe aux commandes de son Spad et forcé d'atterrir sur un terrain allemand par l'Obfg Kurt Schönfelder, un pilote de la marine affecté à la Jasta 7.


                Rabatel termine ainsi la guerre avec 4 victoires homologuées.

                Le 6 septembre 1922, Henri Rabatel épouse Melle Ketty Papadopoulo. Le 7, il devient membre de l'AeroClub de France.


                Après une première tentative infructueuse le 9 octobre 1922 (panne d'essence à Creil), il enlève la première édition de la Coupe Lamblin ayant réalisé le 25 novembre le trajet Paris- Bruxelles - Londres - Paris en 3h 59mn.


                En juillet 1924, il participe au Tour de France des Avionettes sur un Blériot ANEC à moteur Blackburne portant le numero de course 12. La course n'est pas un grand succés : trois machines seulement passent les éliminatoires et Rabatel est contraint dès la première étape Paris - Aulnat d'atterrir près de Nevers. La même année, il concourt de nouveau avec un Dewoitine pour la coupe Lamblin sur le trajet Le Bourget - Istres et retour; il la termine avec le deuxième prix de 5.000 francs en 6h 13mn 40s.


                En 1925, il participe au raid Paris-Téhéran conduit par Dagnaux et rassemblant 1 Potez XV Lorraine et 3 Breguet 19 de motorisation différente (Renault, Farman, Hispano). Partie le 6 novembre de Villacoublay, l'escadrille y revient le 21 janvier 1926 après un parcours contrarié par les intempéries.


                Pour ces performances, Rabatel a piloté régulièrement des appareils à moteur Hispano-Suiza. Dans ces conditions, il n'est guère surprenant qu'en 1926, le Capitaine Rabatel quitte l'armée pour la société Hispano-Suiza où il assumera une fonction de représentation commerciale, effectuant de fréquents voyages à l'étranger. Il fera un heureux à l'occasion de son départ : Maurice Rossi qui obtiendra aussitôt le Breguet 19 de raid rendu disponible, débutant ainsi sa grande carrière.


                Fin mars 1930, accompagné d'Henri Massot, il entame une tournée de promotion du tout nouveau Farman F.194. Après avoir traversé l'Europe, il descend par le Moyen Orient et l'Egypte jusqu'en Ethiopie où Hispano vient de placer trois Potez 25 malgré l'opposition de la mission française. Ayant tenté de vendre sur place son appareil au Ras Tafari, récent acquéreur d'un Farman F.192, il revient via Berlin au Bourget où il se pose le 17 mai 1930.


                En 1932, Rabatel s'inscrit pour la Coupe Deutsch de la Meurthe avec le Farman F.235 F-ALKZ à moteur Hispano-Suiza 6Pa de 100cv. En 1933, c'est avec le Farman F.358 qu'il s'engage sous le n°9, mais sa vitesse insuffisante par rapport aux avions spécialement conçus pour la course entraîne son retrait.


                En mai 1940, le commandant Henri Rabatel commande la patrouille de défense de Bordeaux, équipée de MB152. Renforcée en juin des éléments repliés des Patrouilles d'Etampes et de Tours avec un équipement hétéroclite mais moderne : MB 151, MB 152 et MB 155, MS 406, D 520, Arsenal VG33, elle constitue le 17 juin le GC 1/55 dont l'existence sera brève avant son repli désordonné sur Toulouse à la cesssation des hostilités le 25 juin.

....


                Rabatel est décédé à son domicile parisien le 18 juillet 1973.


 Les avions d'Henri Rabatel

  

  • Farman F.201 n°1, c/n 7187, immatriculé F-AJPN. CdN n°2794 du 7 mai 1931

  • Farman F.235 n°1, c/n 7303, immatriculé F-ALKZ. CdN n°3203 du 7 juillet 1932


  

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com