crezan
F65
F65
F65

F.65 n° 32, n/c  4070?

F-AIKC


                Le F.65 n°32, au numéro constructeur donné comme 4070 (ce qui correspondrait sans doute mieux à un F.40 de la guerre), reçoit le CdI 1716 le 26 septembre 1927 et l'immatriculation F-AIKC. il est enregistré au nom de M Hannebicque à Tananarive qui a l'intention de créer un service aérien sur l'ile, entre la capitale Tananarive et le grand port de Majunga.

                Ancien pilote de 1911, Hannebicque est convaincu du potentiel de l'aviation. En juillet 1927, il transfère une centaine de mille francs pour l'acquisition d'un biplan Farman biplace, lui permettant éventuellement de transporter un passager. Il attend la livraison de sa commande sous environ 3 mois.

                Le 26 octobre, l'appareil est débarqué du "s/s Grandidier" à Majunga. Hannebicque a fait préparer un hangar à Ivato, près de Tananarive, sur un terrain acheté par l'administration et qui deviendra ultèrieurement l'aérodrome principal de l'ïle, à vocation civile et militaire.


1927


                 Les acteurs économiques de la Grande Île, à commencer par la chambre de commerce de Tananarive. offrent un soutien certain à cette initiative. Pour le financement de ce service, il y aura sans doute une subvention, mais le service bénéficiera surtout d'une taxation spéciale sur les plis, envisagent des charges de 100 kg.

                

                Le 19 novembre, Hannebicque est à Majunga pour procéder au déballage de son avion et à la prépaartion des terrains d'atterrissage. Son arrivée sur Tananarive est attendue pour les premiers jours de décembre. Il est prévu que l'avion repartira en emportant les correspondances de toute nature pour Majunga et la côte ouest et remettra aux paquebots celles destinées à la France et l'étranger.


                Le 24 novembre, à 7h30 du matin, Hannebicque décolle l'avion pour son premier vol d'essai, mais doit atterrir après dix minutes de vol en panne d'essence. Après révision du moteur, les essais se poursuivent dans de bonnes conditions.

 

                Le 27 novembre, transportant le courrier postal, Hannebicque décolle de Majunga a 6h35. A 7h34, il survole Ambato-Boeni, et à 8h40, atterrit à Andriba. Il reprend son vol à 10h38, mais arrivé à une altitude de 700 mètres, des ratés du moteur l'amènent à revenir au terrain où l'appareil est stocké. Il rentre à Tananarive dans la nuit, la distribution du courrier se faisant le lendemain matin.


                Le 3 décembre, Hannebicque revient à Tananarive. Il compte repartir le lundi 5 pour chercher son avion, la cause de la panne n'ayant pas été identifiée. L'avion, les ailes démontées, sera transporté à Tananarive sur un camion  aménagé, mis aimablement à disposition par la Maison Gros.

                Hannebicque arrive à Tananarive avec son "avion postal" le 8 décembre 1927. Le moteur est démonté pour mener à bien les réparations nécessaires. Les rechanges, commandées par câble, devraient parvenir dans un mois, mais en attendant, le moteur remonté permettra d'effectuer des vols d'essai.

                Bien que le voyage n'ait pas été entièrement effectué par la voie des airs, la première subvention de 2500 frs sera versée par la Chambre de Commerce.


1928 - 1929


                De novembre 1927 à janvier 1928, la maintenance et les essais seront l'activité principale de l'appareil. Le 29 janvier, Hannebicque essaye longuement son appareil au-dessus de Taananarive, accompagné par le mécanicien Merlot qui tgermine la mise au point du moteur.

                Le 1° février, à 7h40, Hannebicque décolle d'Ivato avec du courrier pour la France. Il n'emporte que 7 kg de lettres, faiblesse attribuée à la méfiance du public pour un service qui tarde à se mettre en place. Son arrivée pour Majunga doit lui permettre d'assurer la correspondance avec le vapeur Amiral Pierre.


                Début mars, pour compenser les avatars qi ont affectés le fonctionnement du service, Hannebicque envisage d'organiser une tournée de propagande jusqu'à l'extrême sud de l'île.

                Il est clair que le doute sur la viabilité d'un service postal se développe. L'achat de nouveaux avions plus puissants commence à être évoquée. Le 30 août, Hannebicque et Edwin Mayer, représentant local des automobiles Ford, réalisent la première liaison automobile Majunga - Tananarive en 3 jours et demi.

                Un grand silence entoure l'activité du F.65 les mois suivants.


                Le F. 65 n°32 est finalement enregistré comme détruit en mai 1929, dans des conditions inconnues.

                Hannebicque, devenu président de l'Aéro-Club de Madagascar n'en continuera pas moins ses travauxx pour le développement des services aériens dans l'île.

F65 G-AUHM

Liste de production

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com