crezan
F65
F65
F65

F.65 n° 31 n/c  ?

G-AUHM (>VH-UHM)


                Les débuts en Australie du G-AUHM sont strictement similaires à ceux du G-AUHL.

                Dans l'après-midi du 18 mai 1928, Shaw effectue à Melbourne une démonstration de ses trois derniers Farman-Sport, les G-AUFX, G-AUHL et G-AUHM. Son public est constitué des représentants des compagnies pétrolières, minières et d'experts aéronautiques. Après avoir vanté les qualités de l'avion et affirmé sa conviction dans l'avenir de l'aviation, il effectue une démonstration de ses "1927 Farman-Sport".

                Comme ce dernier, l'appareil est enregistré le 15 juin 1928 à Airgold Ltd.

  


                1928


                La société Airgold Ltd a été créée début 1928. L'acteur principal en est un pilote connu, "Skip" Moody, qui pilote un monoplan Ryan B1. La création de la compagnie s'accompagne d'un investissement en personnel et en materiel, avec pour ce dernier, l'achat d'un Avro 504 K, d'un Westland Widgeon 111 "Kookabura" et bien sûr des deux Farman-Sport. Les débuts d'Airgold sont prometteurs, mais Moody crashe le Ryan; l'Avro aurait également été perdu peu après son arrivée.


                Selon une information de source imprécise présentée sur le site aviation-safety.net/wikibase, le Farman-Sport G-AUHL aurait été gravement accidenté le 13 juin 1928 à l'atterrissage à Wau, Bulolo, Nouvelle Guinée. Jugé irréparable, il aurait alors été radié du registre.

                Cependant, les faits montrent que cet événement ne peut concerner le G-AUHL, vendu par Moody en bon état à son retour en Australie et qui poursuivra sa carrière jusqu'après la guerre. Par contre, le G-AUHM reviendra effectivement en Australie à l'état d'épave en 1929. AirBritain Archives (2002) indique que ces restes auraient été acquis par Geoffrey Wickner, ingénieur passionné de mécanique et cousin du constructeur aéronautique Edgard Percival (créateur en 1933 de la Percival Aircaft Co).


          1929 - 1930


                En 1929, Wickner achète donc l'épave dont le moteur est intact pour seulement 160£. Installé à Brisbane, il reconstruit l'avion faisant au passage quelques modifications visibles sur les photographies qui en subsistent, notamment une extension de l'envergure des ailes avec des saumons arrondis, l'adjonction d'une dérive et la modification du gouvernail. Dans cette configuration, l'appareil est essayé en vol début 1930 par un ancien pilote de guerre, Leslie Kewell. Il retrouve ensuite son immatriculation toujours sous la dénomination de Farman-Sport. Les deux hommes s'essaient au barnstorming, sans succés.

                Wickner loue alors cet appareil à l'Aéro Club des New South Wales. Le 29 mars 1930 dans l'après-midi, Les Kewell fait du transport de passagers entre Brisbane et Dayboro à l'occasion d'un meeting sportif. alors qu'il se pose sur la rive de la Pine River, le Farman s'enfonce d'une trentaine de metres, accroche une cloture et passe sur le nez avant de retomber. Les Kewell qui a été projeté sur le tableau de bord est commotionné et blessé au visage, son passager est choqué mais pratiquement indemne.

Hélice et train d'atterrissage brisés, ailes et fuselage endommagés, le Farman est ramené en camion à Brisbane. Cette fois, il ne sera pas réparé.


                Wickner en utilise d'abord quelques restes pour construire en pionnier pour l'Australie un planeur de type Zögling, domaine dans lequel il développe une activité intense qui lui permet d'apprendre le pilotage et d'acquérir une certaine célébrité en tant que constructeur. Par la suite, après avoir construit quelques planeurs, il crée finalement son propre appareil, qu'il nomme le Wicko Cabin Sports. Il a basé sa conception sur une motorisation par un Sezekley de 40 cv, mais s'avère incapable de l'acheter. Il utilisera finalement l'Anzani 60 cv du Farman et c'est ainsi que son appareil, ultèrieurement immatriculé VH-UPW, volera pour la première fois le 25 janvier 1931.

F65 G-AUHL

F65 F-AIKC

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com