Crezan
F65
F65
F65

F.65 n°x

 (1919)

Plaquette du "Sport-Farman" Salon 1919 (couverture et page de titre).


            Selon toute vraisemblance, le F.65 n°3 est l'appareil présenté au Salon Aéronautique de 1919, exposé dans sa livrée d'usine, bois et entoilage vernis. Comme le n°2, le capot et l'avant du fuselage semblent peints en noir.


            Sur cette version présentée au Salon, le moteur Le Rhône de 40 cv des premiers exemplaires a été remplacé par le nouveau moteur Le Rhône 9Z de 60 cv développé pour l'aviation légère [The Aeroplane, janvier 1920].

Le Farman-Sport au Salon aéronautique de 1919-1920, au Grand Palais. (Flight)

F.65 n°x  

F-ESAM


            A la demande de Farman, le F.65 passe aux essais à Villacoublay le 12 février 1920, sous l'immatriculation F-ESAM selon Jean Liron. Cette possibilité de soumettre les appareils civils au Service Technique à Villacoublay vient de se mettre en place avec l'établissement du registre F, et Farman s'empresse d'en bénéficier.

            C'est ainsi que L'Aéronautique de mars 1920 peut présenter dans le détail la configuration de ce qui est supposé l'appareil de série.


            Les 8 et 10 décembre 1921, Bossoutrot effectue des tours de piste avec un David désigné comme "n°208", qu'il essaie ensuite à plusieurs reprises en mars et avril 1922. Ensuite, ce même "David 208" est crédité de 11h10 de vol pour le Meeting du Bourget de 1922, meeting au cours duquel Bossoutrot effectue la présentation du Sport-Farman portant l'immatriculation d'essai F-ESAM. Présentation remarquée, Bossoutrot assurant l'animation du Meeting avec son Sport-Farman qui serait le prototype de la version à moteur Rhône 9Z.

Bossoutrot devant le F-ESAM au Meeting du Bourget (Source : bnf.gallica.fr)

Le F-ESAM au décollage pendant le Meeting du Bourget. L'image permet de discerner l'immatriculation F-ESAM de l'appareil. (Source : Flight)


            Le F-ESAM se fait ensuite trés discret.


            Selon certaines sources (Jean Liron, Le Trait d'Union), cet appareil serait réapparu en 1929 à l'Aéro-Club du Havre sous l'immatriculation F-AJIL L'origine de cette hypothèse n'est malheureusement pas précisée.


            En effet, si le F-AJIL provient sans aucun doute de la renaissance de l'un des premiers exemplaires du Sport-Farman, le témoignage de son propriétaire au Havre évoquant son équipement antérieur avec un Anzani 45 cv ne plaide pas , à notre avis, dans ce sens.


            L'avenir du F-ESAM nous est inconnu.

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com

Liste de production F.65