crezan
F60
F60
F60

F.63 bis n° ?, n/c 70..

C-ROIC > CV-FAR (ROUMANIE)

F.168 n° ?, n/c 70..

C-REGA & C-REGB (ROUMANIE)

            En 1924, dans le but de développer une industrie nationale, la Roumanie avait passé commande à la Grande-Bretagne de 65 chasseurs Armstrong-Whitworth Siskin et créé une équipe de négociation sous les ordres directs du Prince Carol. Il apparut rapidement que les Britanniques n'étaient pas prêts à un tel projet, alors que la négociation avancait favorablement du côté français avec Blériot-Spad et Lorraine-Dietrich.

            L'officier roumain chargé de la réception des Siskin était le commandant Ștefan Sănătescu, chef du 1° groupe de chasse de l'aviation roumaine, fils du général. Le 18 février 1925, il se tue dans un crash au décollage à Whitley Abbey, Coventry, lors d'un vol de réception.

            A la suite de cet accident, la Roumanie résilie le contrat d'achat des appareils britanniques. L'aviation roumaine se retrouve alors en possession d'un important stock - une cinquantaine - de moteurs Armstrong Siddeley Jaguar-III de 365 chevaux dont elle n'a pas l'usage.

            C'est alors que "le baron Treillard, représentant commercial de Farman pour l'Europe [...] fit savoir à la Régente que de tels propulseurs pouvaient parfaitement être montés sur des bombardiers lourds. [...] La Roumanie, qui ne possédait alors comme bombardiers que des monomoteurs Bréguet 19, passa commande par lettre n°3765 de trois Farman 168 (dont deux pouvant être convertis en appareils commerciaux) sur lesquels seraient adaptés les moteurs anglais." [Jean Liron, Les Avions Farman]


            Fin avril 1928, André Salmon et Julien Risser, accompagnés de 2 pilotes et 2 mécaniciens roumains, assurent la livraison à Bucarest par les airs de deux F.168, via Lyon, Turin, Udine et Belgrade. Vers le 10 mai, Risser est de retour pour prendre en charge le troisième appareil.

            "En regagnant la Roumanie il dut se poser à Zagreb à cause d'un violent orage. Le terrain détrempé ayant provoqué la mise en pylône du Goliath, Risser n'atteignit finalement Bucarest que le 1° juillet après réparation de l'avion par des mécaniciens envoyés de France par Farman.

            Estimant que l'appareil bien que remis en état, avait subi des dommages importants, la commission de réception roumaine montra quelque réticence à son admission. La maison Farman informée fit parvenir 200.000 F à Salmon, somme qui, judicieusement distribuée, contribua efficacement à la réception définitive du Goliath." [Jean Liron, Les Avions Farman]


            Par lettre de commande 0/3587, la Roumanie avait également passé commande d'un Goliath de transport commercial F.63 bis, dans une configuration voisine du F-FARI, mais également motorisé par deux Armstrong-Siddeley "Jaguar IIIA". L'appareil vole en décembre 1928 à Toussus-le-Noble, avec son immatriculation roumaine C-ROIC. Nous ne connaissons pas les conditions de sa livraison à la Roumanie.

Le F.63 bis C-ROIC au cours de ses essais.

 [L'Air, décembre 1928]

Source : www.facebook.com/Istoria-Aviatiei-Romane-Romanian-Aviation-History-1628264637228910/


Cette photographie fut également publiée en mai 1929 par L'Air pour illustrer un article sur les avions sanitaires, avec ajout grossier d'une croix rouge sous le poste de pilotage.

            

            A son arrivée en Roumanie, le F.63 bis C-ROIC est utilisé par la Serviciul Național de Navigație Aeriană (Service national de Navigation Aérienne), ainsi que les deux F.168 Bn4 qui, ne satisfaisant guère les aviateurs roumains, sont utilisés dans leur configuration civile pour 10 passagers avec les immatriculations C-REGA et C-REGB. Leur configuration civile se reconnait en particulier au maintien intégral des fenêtres passagers.

            Le SNNA avait été créé par le gouvernement roumain avec notamment l'objectif d'ouvrir une ligne aérienne Bucarest - Cluj, qui aurait été inaugurée le 2 août 1928, sur l'aéroport militaire de Someseni (l'aéroport civil ne sera créé qu'en 1932) par l'un des Goliath F.168. Quoi que nous ne connaissions pas sa date exacte de livraison, le C-ROIC sur lequel Coupet effectue encore des vols d'essais à Toussus-le-Noble en novembre 1928, ne put guère entrer en service qu'en 1929.

            Le 5 août, la presse locale annonce que "le vol Bucarest-Cluj a été réalisé. Les liaisons ont lieu deux fois par semaine: le lundi et le jeudi. Le trajet est effectué en 3 heures. Le départ de Bucarest a lieu à 6 heures du matin et l'arrivée à Cluj à 9h15. L'avion repart à 16 heures et arrive à Bucarest à 19h15. Le prix d'un billet est de 2220 lei."

            Il semble cependant qu'il n'y eut pas alors de liaison régulière, uniquement des vols occasionnels. Aurait également été créée en 1928, toujours avec les Goliath, la liaison aérienne Bucarest - Iași - Cernăuți (nom roumain de l'époque, aujourd'hui Tchernivitsi en Ukraine).


            En 1930, la SNNA devient les LARES - Liniile Aeriene Române Exploatate de Stat (Lignes aériennes roumaines exploitées par l'Etat). Les Goliath n'apparaissent plus dans la flotte des LARES, bien qu'une photo nous montre le F.63 bis portant les marques de la compagnie. Il porte alors l'immatriculation CV-FAR et une photo le montrerait avec un gouvernail qui, si l'on en croit les inscriptions, proviendrait probablement de l'un des F.168.

Le F.63bis sous sa nouvelle immatriculation CV-FAR.

Le gouvernail tricolore provient vraisemblablement de l'un des F.168 roumains.

Le F.63 bis CV-FAR, probablement en 1930, porte le nom de sa nouvelle compagnie.

Les LARES ne l'utiliserons que très peu.

Anciennes images d'origine Internet - Sources non identifiées.

Toute information serait bienvenue.

F.60 F-AIBV

Liste F60

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com