crezan
F60
F60
F60

F.60 n° 60, F.61 > F.60, n/c 69..

F-AECU


            Le Goliath F.60 n°60, de numéro constructeur inconnu, reçoit le CdI 820 en mai 1922 avec l'immatriculation F-AECU. Equipé en F.61, il est enregistré à la Compagnie des Messageries Aériennes, basé au Bourget.

            Nous n'avons pas d'information particulière sur son activité à la Compagnie des Messageries Aériennes.


            En janvier 1923, il est transféré à Air Union et baptisé “Normandie”, l'enregistrement de ce changement de situiation étant effectué en août 1923,  en même temps que sa conversion en F.60.


            Le 30 janvier 1928, le cheval "Phantom" de Miss Betty Rand, actrice de vaudeville accompagnée des Hamm Brothers, est transporté du Bourget à Croydon dans un appareil d'Air Union. Avant le départ, le cheval et ses accompagnateurs sont photographiés devant le Normandie. "Les Ailes" en conclueront que le Goliath assurait le transport, qui fut en fait réalisé à bord du LeO 21 F-AIFE spécialement modifié pour cette opération qui s'avéra difficile : il faudra une heure et demie d'efforts pour embarquer le cheval qui refusait d'entrer. Le vol dut cependant lui plaire car à l'arrivée, il refusera de quitter l'appareil par la porte, et son débarquement nécessita une démolition partielle du "salon". Le vol retour eut lieu environ un mois plus tard.

Le cheval Phantom de Betty Rand photographié devant le Normandie avant son embarquement le 30 janvier 1928 sur le LeO 21 F-AIFE. La photo fait ressortir les filets dorés qui entourent les bandeaux de fenêtres sur la livrée brune de l'appareil. Le logo d'Air Union figure sur la proue de l'appareil [DR]

Pour l'anecdote, le difficile embarquement de Phantom dans le LeO 21 F-AIFE.


                

                Le 6 mars 1928, un fort brouillard règne sur la Grande Bretagne. La plupart des vols sont annulés et ceux qui tentent malgré tout de partir reviennent rapidement se poser. Vers 15h30, le F-AECU qui effectue une liaison Le Bourget - Croydon est également obligé de se poser sur la côte anglaise, près de Lympne. Ce faisant, il heurte une haie en se posant près de Hythe (Kent). Les passagers continuent leur voyage vers Londres en train. L'avion, légèrement endommagé, sera rapidement réparé.


                En juin 1928, le vol habituel Genève - Lyon - Paris - Londres du Normandie a un passager particulier : l'écrivain-journaliste suisse René Gouzy qui tire des 7 heures de son voyage un récit pour la Gazette de Lausanne. Il a d'abord envisagé son voyage le samedi 2 juin, veille de la Pentecôte, mais l'affluence est telle à Croydon qu'Air Union doit refuser des voyageurs.


                Ce n'est donc que le lundi 4 qu'il peut partir à 10h30, la compagnie ayant quand même dû préparer un avion supplémentaire pour répondre à la demande. Cet appareil est "la Normandie", et son voyage donne à l'écrivain l'occasion de nous en décrire précisément la livrée : "un bel appareil bimoteur de l'Air Union, dont la carlingue, spacieuse et confortable, est peinte en brun chaud, relevé de filets d'or, fait songer à un immense scarabée." Au Bourget, le voyageur changera d'appareil pour embarquer sur une berline Bréguet de l'Air Union, pilotée par René Charpentier, qui le débarque à Genève-Cointrin à 17h30..


                Le F.60 n°60 passe une visite au Bourget en novembre 1929. Il est doté des renforcements Air Union. Il n'est plus alors équipé que pour le transport des colis.


                Il est réformé au deuxième semestre 1932

  

Un embarquement dans le Normandie probablement vers 1924-25.

F.60 F-AEEE

F.60 n°61

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com