crezan
F60
Présentation
Présentation

F.60 n° 44, n/c ?

F-ADFR


            

                L'immatriculation F-ADFR, donnée dans le registre F comme correspondant à un incertain Potez VIII, apparait en fait comme ayant été donnée à un Farman Goliath dans la liste des appareils relevant de la convention signée le 21 mai 1922 entre la Compagnie des Messageries Aériennes (CMA) et la Direction de l'Aviation Civile.


            Il pourrait s'agir du Goliath F.60 n°44, de numéro constructeur inconnu. Il a pu recevoir le CdI n° 742 en décembre 1921 avec cette immatriculation F-ADFR. Hormis cette indication, dont nous pouvons considérer qu'elle a une bonne vraisemblance, nous n'avons aucune autre trace de l'existence opérationnelle de cet appareil. Une explication simple de son évanescence dans le registre F pourrait être que, compte tenu du (trop) grand nombre de Goliath alors en service sur les lignes françaises, a fortiori dans le contexte de la fusion CMA/SGTA, il ait été dès sa sortie de production cédé à la SNETA et serait alors devenu le Goliath immatriculé O-BLON enregistré en janvier 1922 dans le registre belge. Cette hypothèse nous parait suffisamment crédible pour que nous la prenions en compte pour l'instant.

Tableau joint à la convention CMA - Direction de l'Aviation Civile dans le journal Officiel du 21 mai 1922 [Source : Gallica]

F.60 n° 44, n/c ?

O-BLON

                

                Un Goliath F.60, qui pourrait donc être l'ex F-ADFR, de numéro constructeur inconnu, reçoit le certificat d'immatriculation belge n°75 le 19 janvier 1922 avec l'immatriculation O-BLON. Il est alors enregistré à la SNETA qui a perdu ses trois premiers Goliath en août et septembre 1921.


                En février 1922, le représentant de la SNETA à Croydon évoque au journaliste de Flight que sa compagnie devrait réouvrir le service Londres - Bruxelles le 1° avril avec une flotte d'une demie douzaine de Goliath équipés de moteurs Maybach. En mars, le Goliath O-BLON équipé de moteurs Maybach de 260 cv effectue des essais à Bruxelles, piloté par Patin. Ce dernier mène également sur le même appareil des essais de TSF, la SNETA comptant désormais installer sur tous ses appareils un équipement d'émisssion - réception.


                Le F.60 O-BLON est enregistré en 1923 à la SABENA. En janvier 1924, l'appareil est modifié pour le transport de paniers de pigeons-voyageurs, activité fort prisée en Belgique où vole déjà un Junkers ainsi équipé ; il est le plus souvent piloté par Raparlier, apparemment grand spécialiste de ce genre de vols. L'équipement de 6 Goliath-pigeonniers est alors envisagé, le transport de pigeons voyageurs entre la Belgique et la France atteignant 20 millions de volatiles chaque année.

 

                Le succès ne doit cependant pas être au rendez-vous car le F.60 O-BLON est rayé du registre le 19 mai 1925.

  

L'un des moteurs Maybach 260 cv du F.60 O-BLON de la SNETA lors des esais de mise au point à Bruxelles en 1922 [Coll. Michel Barrière]

F60 n°43

F60 n°45 - 59

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com