crezan
F60
Présentation
Présentation

F.60 n° 33, n/c ?

F-ADCA



                Le Goliath F. 60 n°33, de numéro constructeur inconnu reçoit le CdI 650 en août 1921 avec l'immatriculation F-ADCA. Il est enregistré à la Compagnie des Messageries Aériennes et basé au Bourget.

  

  • 1922


                Le 6 février, le F-ADCA, baptisé "Lorraine" et piloté par Challoux, est le premier Goliath des Messageries Aériennes à se poser à Croydon. Il porte alors une livrée chamois ("buff"), préfigurant la livrée brune qui sera ultérieurement celle d'Air Union. Il est alors équipé d'un stabilisateur Aveline avec lequel Challoux effectue une série d'essais dans la journée du 8. Le journaliste de "The Aeroplane" est dubitatif sur l'utilité de l'équipement qui pèse environ 3 fois le poids d'un passager moyen et "ne peut aider que des pilotes somnolents". Le ADCA repart pour Paris le 9. Il revient à Londres le 21 février piloté par Le Men et ne repart que le 27.


                Le 16 mars, Laurent Eynac effectue un voyage Paris-Londres à bord du F-ADCA piloté par Gastoux en vue de rencontrer Sir F.H. Sykes.

                

La tonalité sombre de la livrée chamois du F-ADCA est bien visible sur cette carte postale, mais les marquages noirs restent visibles sur la dérive et le gouvernail.

[Coll. Michel Barrière]

Le F-ADCA porte maintenant la livrée d'Air Union dont l'insigne est présent sur le nez de l'appareil. [Coll. Michel Barrière]

Fragment d'une carte postale de l'Aerodrome Hotel de Croydon : le F-ADCA y apparaît "en situation" devant la gare aérienne. [Coll. Michel Barrière]


                Le 1° juin 1923, il effectue un vol Croydon - Le Bourget. Piloté par Grasset, il transporte ce jour-là 8 passagers et 250 kg de fret et de courrier. Vers 15h00, alors qu'il survole la Manche, son moteur droit cesse de fonctionner. Grasset parvient à la maintenir en vol sur les 6 milles qui le sépare de la côte française, avant de se poser brutalement dans un pré à proximité de Wimille, brisant son train et ses ailerons. Un passager anglais qui, contrairement aux instructions du pilote, n'a pas jugé utile de se porter à l'arrière de la cabine, est éjecté de l'appareil et blessé. Réparé, le F-ADCA reprendra plus tard son service sur Paris- Londres.



                Le F-ADCA est de nouveau accidenté à Croydon le 8 avril 1929, mais réparé. A cette occasion, il est converti en F.63 bis, recevant 2 Gnome-Rhône Jupiter 9 Aa et enregistré dans cette version en septembre 1929. Lors de sa visite au Bourget en novembre 1929, il est noté comme équipé en TSF (émission-réception).


                Le 2 mai 1930, le F-ADCA s'écrase sur le terrain de secours de Penshurst après avoir rencontré une tempête lors d'un vol du Bourget à Croydon. Il subit 20% de dommage et un membre de l'équipage est blessé. Cette fois, l'appareil semble ne pas avoir été réparé, et disparait alors du registre F.

Le F-ADCA accidenté à Croydon le 8 avril 1929. [DR]

F60 n°32

F60 n°34

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com