crezan
F60
F60
F60

F.60 n°26, n/c ? > F.60 bis > F. 63 bis n°1

F-FARI

            Le Goliath F.60 n°26, de numéro constructeur inconnu, reçoit le CdI 541 en mai 1921 avec l'immatriculation F-FARI. Il est enregistré à MM Farman et basé à Toussus-le-Noble.


            Comme plusieurs autres Goliath, il est mis en service de mars à mai 1922 par la Compagnie des Messageries Aériennes lorsque la SGTA met en sommeil ses activités.


            18 juin 1922 : il participe au meeting aérien "Les 104 au 104" organisé par l'Aéro-Club de France. Piloté par Coupet, le F-FARI est le troisième Goliath à se poser à Tillières, à 11h28. Il transporte MM. Albert Dubois, le comte Josselin Costa de Beauregard, Guicciardi, Adrien Languedoc, Max Vallery-Masson, Roche d'Estres, Virmand, Georges Scott, M et Mme Wellhoff, Mme Gauthier, Mlle Marcelle Thorel.


            Le F-FARI est converti en février 1926 en F.60 bis, recevant 2 moteurs Salmson AZ9 de 300 cv.

Le F-FARI dans le grand hangar de Croydon dont on mesure l'inadaptation à un Goliath à ailerons non compensés. Il n'est pas étonnant qu'au moins un accrochage sérieux ait eu lieu lors d'une mise au hangar d'un Goliath [Coll. Michel Barriere].



            En juin 1927, il est converti en F.63 bis avec un poste de pilotage en conduite intérieure. sa dérive annonce "F.63 bis n°1". Cet agencement est une option délibérément prise par Farman pour la SGTA et qui n'apparait pas offerte aux autres compagnies : sa première utilisation pour un tiers sera pour la Roumanie.

            Le F.63bis F-FARI est enregistré à la SGTA, et basé au Bourget. Il sert sur la ligne Paris - Amsterdam. En février 1928, il fait l'objet d'une plainte pour vol à trop basse altitude sur Artis (Pays-Bas).

Le réaménagement des Goliath destinés aux Lignes Farman, ici en version 12 passagers et 1 pilote. Le F.63 bis F-FARI sera en version 2 pilotes et 10 passagers (cf. ci-dessous).

L'agencement général de l'appareil préfigure la disposition qui sera celle du F.180 "Oiseau Bleu" [L'Aéronautique, 1926]

Aménagement du poste de pilotage et de la cabine du F.63bis F-FARI [L'Aéronautique]


            19 octobre 1929 : le F-FARI se pose à Monteille (Calvados) sur panne moteur.   


            23 octobre 1929 : le F-FARI effectue ce jour-là une liaison Le Bourget - Cologne avec trois passagers à bord, mais un épais brouillard stagnant sur les Ardennes l'amène à se dérouter sur Bruxelles.

            Alors qu'il redécolle du terrain d'Evere-Haren, une panne moteur survient, et le pilote effectue un atterrissage forcé en campagne qui endommage sérieusement l'appareil. Les occupants sont indemnes; les passagers reprennent ensuite leur voyage avec un autre avion.


            Le F-FARI est radié du registre en octobre 1929.

Le F.63bis F-FARI met en valeur son nouveau fuselage.

F.60 n°25

F.60 Japon

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com