crezan
F60
F60
F60

F.60 n° 14, n/c 6837

F-MHFI


            Le F.60 n°14 est inconnu dans les registres. On peut cependant constater qu'il sort de production à la mi-1920, comme le F.40 F-MHFE (n/c 6857) qui reçoit son CdI en mai 1920 et les F.60 F-MHF0 (n/c 6838), F-MHFU (n/c 6839) et F-MHFY (n/c 6840), ces trois derniers ayant reçu successivement leur CdI en juin. Le F.60 n°13 destiné à un organisme militaire n'ayant pas été immatriculé dans le registre civil, on peut raisonnablement supposer que le F.60 n°14 pourrait être le F.60 connu seulement comme ayant reçu l'immatriculation F-MHFI.

            Par continuité de la liste de production, il se confondrait donc avec le F.60 n/c 6837 qui n'est enregistré en Belgique comme O-BLEU qu'en mai 1921, date trop tardive pour correspondre à sa sortie de production. Il faut supposer que cet appareil aurait été initialement enregistré et utilisé à Toussus. Il est possible que, pour être en accord avec la règlementation française, il ait en fait servi à la formation chez le constructeur des pilotes et mécaniciens belges avant d'être transféré au SNETA.

F.60 n° 14, n/c 6837

O-BLEU


Le Syndicat National d'Etude du Transport Aérien (SNETA)          


            Le 31 mars 1919, le commandant Georges Nélis, chargé des services techniques de l'Aéronautique Militaire, soutenu par le roi Albert 1er crée la première société de transport aérien belge, le Syndicat National d'Etude du Transport Aérien (SNETA), avec l'appui financier des banques. Pour aider à son développement, le SNETA s'associe à la Compagnie des Messageries Aériennes et à Handley Page. Basé sur le terrain d'Haren, la compagnie belge ouvre alors des lignes vers Paris, Londres et Amsterdam, utilisant des surplus ou dérivés des appareils de la guerre.


                L'activité commerciale de la SNETA commence sur Paris - Bruxelles, en utilisant notamment des DH.9


                Le SNETA acquiert dans un premier temps 3 Goliath qui seront immatriculés O-BLAN, O-BLEU et O-BRUN selon la norme belge de l'époque qui veut 4 lettres, la première étant un B, accompagnés de la lettre de nationalité O. Ces appareils reçoivent une livrée bleue, avec toit blanc et ailes vernies. Nous ne connaissons pour l'instant le bleu de cette livrée que par une affichette publicitaire de la SNETA, aux couleurs très (trop) soutenues, qui montre un bleu gris. D'après la tonalité des photos, il semblerait que ce blau soit très proche, sinon identique au bleu utilisé par Farman. Certaines photos montrent en outre un insigne sur le nez de l'appareil, apparemment un monogramme blanc de la SNETA inscrit dans un cercle (rouge?) bordé de blanc.


                Le premier Goliath de la SNETA est le n/s 17 livré en juillet 1920 dès sa sortie d'usine et immatriculé O-BLAN. Il est initialement le seul utilisé, son activité se limitant semble-t-il à une prise en main de l'appareil et à des vols d'étude des lignes en coopération avec la Compagnie des Messageries Aériennes.

Carte postale montrant le Goliath O-BLEU sur le terrain d'Evere. (Coll. Michel Barrière)

Le F.60 O-BLEU aux couleurs du SNETA n'eut qu'une brève existence.

( © Michel Barrière)


            Le SNETA inaugure sa liaison Paris - Londres le 2 mai 1921. Ce n'est cependant que le 31 mai que le Goliath n°14 reçoit son certificat d'immatriculation belge n°50 avec l'immatriculation O-BLEU.

            

            Le F.60 O-BLEU commence à réaliser des vols réguliers sur Bruxelles - Londres en août, piloté notamment par Jules Patin, pilote de la CMA.

            Le 26 août 1921, le SNETA perd accidentellement le F.60 O-BLAN. Les deux Goliath restants, O-BLEU et O-BRUN, continuent le service sur Bruxelles - Londres, ligne sur laquelle le O-BLEU effectue son dernier vol le 21 septembre.


            Le 27 septembre 1921, un incendie se déclare accidentellement dans le grand hangar qu'utilise l'aviation civile sur le terrain d'Evere, détruisant sept appareils du SNETA dont les deux Goliath O-BLEU et O-BRUN. Il ne reste alors à la SNETA plus que 4 appareils opérationnels. Après l'incendie d'Evere, le service aérien du SNETA sur Bruxelles - Londres est arrêté jusqu'à nouvel ordre.

F60 n°13

F60 n°15

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com