crezan
F200
F200
F200

F.206 n° 1, n/c 7199, AIR 2-1666

F-AJPM

¤ 1933


                En mars 1933, le F.202 n°2 converti en F.206 n°1 est présenté au S.T.I.Aé. La cionversion est approuvée en avril et le 6 juillet 1933, le F-AJPM passe une visite actant sans doute la fin du chantier de conversion avec 242 heures de vol.

                Le 13 septembre, il est muté au nom d'Eugène de Cadier de Veauce, et reste basé à Toussus-le-Noble.

Le F.206 n°1 F-AJPM. Sa dérive porte encore la dénomination F.202 n°2

[Coll. M. Barrière]

F.202 n°2 ( 1931 - 1933)


                Dès la réception de son appareil à la mi-septembre, Cadier de Veauce part pour Gannat (Allier) avec M. Peyronnet du Torrès.


                Le 18 septembre, allant de Vichy à Toussus avec comme passager Pegulu de Rovin, le mauvais temps le fait se poser à Nevers. De retour à Toussus, il repart aussitôt pour Berck et l'Angleterre accompagné du F.234 de Firminhac. Il revient d'Angleterre fin octobre et, après escale à Toussus, repart pour Vichy le 31 octobre. Surpris par la nuit, il fait escale le soir à Nevers.

¤ 1934 - 1937


                Fin février 1934, Cadier de Veauce fait un voyage à Vichy avec le F.206. Du 19 au 21 mai 1934, Cadier de Veauce inscrit le F.206 au tour d'amitié de la Fédération des aéro-Clubs du Centre.

                A l'été 1934, le F.206 passe une visite spéciale. Début août, il se rend en Angleterre avec le F-AJPM. Dans cette période, les escales de Cadier de Veauce à Nevers en juillet et septembre révèlent qu'il utilise également le Potez 36 F-ALNO de Pegulu de Rovin muté à son nom en juillet, et qu'il lui rendra en mars 1936.

                Le 29 décembre 1934, à 11h40, Cadier de Veauce venant de Cannes fait escale à Marseille Marignane, puis repart pour Lyon.


                Le 27 mars 1937, le F-AJPM fait une liaison de Vichu à Pau.

                A partir de juillet 1937, une petite annonce récurrente dans "Les Ailes" indique la mise en vente du F-AJPM.

Les Ailes, 15 juillet 1937, gallica.bnf.fr

¤ 1938 - 1939


                En novembre 1937, il est enregistré au nom de l'Aéro-Club de Monestier de Clermont (Isère). A sa visite suivante le 16 août 1938, il a atteint 410 heures de vol. Mais il ne restera pas longtemps dans le club car le 29 décembre, la mise en vente du F.206 apaprait dans "Les Ailes". En février 1939, c'est Paul Legastelois qui reprend une annonce similaire.


                Le 1° juin 1939, le F-AJPM est muté à Edouard Latscha (Chambéry).


                Sort ultérieur inconnu.

Les Ailes, 29 décembre 1938, gallica.bnf.fr

F205 n°2

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com