crezan
F200
F200
F200

F.202 n° 3, n/c 7194, AIR 2-1663

F-AJPJ

¤ 1931 - 1933


                L'immatriculation F-AJPJ est atribuée en juillet 1930 pour la cellule F.200 n°12 de numéro constructeur vraisemblablement 7194. L'appareil est baptisé "Jade-Vert II", ce qui permet de supposer que l'appareil est aux couleurs déjà retenues par Esders pour son F.190 : vert jade et vert nil.

                Le 30 juillet 1930, à l'occasion de l'embauche par Esders du pilote Deckert, L'Intransigeant indique qu'il possède 3 appareils: un Farman 190, un Farman 200 et un Moth-Morane. L'information est anticipée pour le F.190 qui sera celui prélevé par l'Etat comme cadeau au Négus pour son couronnement. Par ailleurs, à cette date, il ne saurait s'agir du F.202 n°3, les n°1 et n°2 ne sortant de production qu'en décembre 1930 et janvier 1931. Il est donc probable qu'il 'agit du F.200 n°12 dont Esders, peut-être sur suggestion de Deckert, demanda peu après la conversion.

                

                En janvier 1931, c'est finalement Max Maloine qui prend livraison du F.202 n°3. Membre de l'association de tourisme "Les Jeunes Ailes", il vole immédiatement sur l'appareil à Orly; il fait probablement partie des inscrits pour le nouveau brevet de tourisme qui doit entrer en vigeuer au 1° avril 1931. Le journal "Les Ailes" du 21 mai 1931 le décrira comme "le touriste intégral, tant du point de vue de la mode (son ensemble : pardessus, casquette et vêtement à carreaux faisait sensation) que du point de vue aéronautique."


                Ce n'est qu'en avril 1931 que l'appareil, basé à Orly, reçoit son certificat d'immatriculation. Du 25 avril au 10 mai, il participe au Tour de France piloté par Prodhomme, moniteur de l'école de Berck-Plage, avec Maloine comme passager et finit à la 27ème place. Pour ce Tour de france, "il emmenait deux avions - il en possède quatre - un pour Mlle Jeanne Pujol, brevetée 1er degré [NB : Caudron 230], l'autre pour lui".


                En juillet 1931, Prod'homme, ex-moniteur d'Istres, s'installe à Berck-Plage pour créer une école privée d'aviation "Nord Aviation". Il est aussitôt rejoint par Marchesseau, auréolé de son raid avec Goulette. A l'origine, l'école utilise trois appareils fournis par Maloine : le Caudron C.230 F-ALBT, le Caudron C.109 et le Farman F.202 F-AJPJ.

                En juillet 1931, selon le registre AIR 1933, l'appareil passe une visite à Billancourt. C'est sans doute à cette occasion que l'appareil passe la visite mentionnée sans autre précision au registre AIR 1933.

                C'est la dernière trace que nous ayons de lui :  le F-AJPJ ne figure plus au registre de 1934.


  

A gauche, le F.202 n°3 F-AJPJ dans une belle livrée laquée probablement vert jade/vert nil identique à la Bugatti Royale d'Esders; voilure et empennage argent.

[Coll. M.Barrière]


Ci-dessus, le F-AJPJ pendant le Tour de France 1931. L'homme à casquette devant l'appareil pourrait être Maloine.

F202 n°2

F202 n°4

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com