crezan
F200
F200
F200

F.201 n° 3, n/c 7331, AIR 2-1244

F-ALRU

¤ 1931 - 1932


            En septembre 1931, le Commandant du Génie Marcel (Adrien, Eugène) Langlois, élève de l'école civile Farman, est lâché à Toussus; il a alors 49 ans (né le 25 juillet 1882). En octobre, il débute son entrainement au pilotage sans visibilité, qu'il effectue en même temps que Maryse Hilsz. Il le termine fin janvier 1932. A cette date, il a déjà probablement passé commande d'un Farman 201, en l'occurence le F.201 n°3.

            Le 20 janvier 1932, l'appareil reçoit le CdN 3059 , avec l'immatriculation F-ALRU.

            En mars 1932, Langlois effectue des vols d'entrainement et des promenades sur un Farman 202, mais commence à utiliser activement son F.201.

            En avril, il participe au Rallye de Laon.

            En mai, il s'inscrit au Tour de France des avions de tourisme sous la bannière de l'Aéro-Club de Normandie. Il est néanmoins toujours basé à Toussus où il poursuit des vols d'entrainement au pilotage sans visibilité.

            Le 4 juin 1932, il prend le départ du Tour de France sur son Farman doté du numéro de course 17. Il se présente au contrôle de départ avec un léger retard. Au cours de la deuxième étape, Berck-sur-Mer/Luxeuil, il est frappé ainsi que plusieurs autres candidats d'une pénalité de retard résultant du mauvais temps. Le 12 juin, sur le terrain de Buc, il termine le Tour à la 24° place sur 48 concurrents.

            Toujours en juin, après avoir participé au Circuit de l'Eure, il participe le 25 au rallye de Boulogne sur Mer. Il y gagne un prix de 2000 francs, en laissant la moitié aux "Ailes Brisées".

            Les 9 et 10 juillet, il participe avec le numéro 78 aux rallyes des fêtes aériennes d'Auvergne. Il participe à la Coupe de Montigny, mais arrive trop tard pour être classé.  

¤ 1933


                Le 9 mars 1933, alors que Langlois se rend à Evreux avec un passager (Gauthier), le Farman 201 a une panne au départ du Bourget et doit atterrir brutalement après avoir passé la Morée. L'appareil est alors endommagé.


                En juillet, il est inscrit dans le Tour de France avec le numéro de course 20. Au départ, il est accompagné du mécanicien Bras. Le départ a lieu le 21 juillet. L'arrivée à Buc est prévue le 30 juillet, mais pour Langlois, le tour s'arrête le 25 à Biarritz.. A Toulouse, Bras reste à terre et un pilote d'active, Delange, prend le relais. Suite à une perte de vitesse à 60 m du sol - tentative de demi-tour vent arrière dans l'air chaud et les trous d'air associés, l'avion s'écrase et brûle à 1 km environ du terrain. Les deux occupants décèdent dans l'accident.

                Le F-ALRU est radié du registre en août 1933. 

Le F.201 F-ALRU lors de la grande étape de Cannes du Tour de France 1933. Arrivés le samedi 22 au soir, les concurrents en repartent le lundi 24.

Langlois est à gauche sur ces deux photos. [Coll. Michel Barriere]

Devant le F-ALRU, Langlois avec peut-être le mécanicien Bras qui restera à terre à Toulouse [Coll. C. Collet]

F201 n°2

F202 n°1

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com