crezan
F190
Présentation
Présentation

F.390 n° 2, n/c 7349, AIR 2-3048

F-AMFB


¤ 1933


                A la fin du mois de février, un F.390 destiné à l'Aéro-Club de Picardie est réceptionné devant Veritas. Acquis en fait par le comte François de Clermont-Tonnerre, il obtient le CdN n°3048 le 8 mars et est enregistré le 13 mars (CdI n° 3331) au nom de l'Aéro-Club de Picardie. Basé à Abbeville, il est baptisé Y Alla II.


¤ 1933


                Dès sa livraison, le F.390 est pris en main par le comte François de Clermont-Tonnerre qui effectue à son bord dès le 7 mars un aller-retour de Toussus à Amiens. Clermont-Tonnerre parfait ensuite son entrainement sur ce type d'appareil.

                Fin mars, François de Clermont-Tonnerre et son épouse sont en Algérie. Le 30, ils se posent à Maison-Blanche venant de Sidi-Bel-Abbès avant d'effectuer en avril et mai une traversée du Sahara. En mission pour le Comité de l'Afrique française, il est chargé d'étudier les possibilités d'aviation privée et commerciale en Afrique du Nord, les itinéraires transsahariens et éventuellement de faire des recommandations concernant les matériels.

                Il commence son périple en suivant la route Paris - Biarritz - Madrid - Séville - Alger au cours de laquelle le mauvais temps l'oblige à une atterrissage en montagne après Madrid. Il continue ensuite par El-Golea, Gao (arrivée le 09/04, escale le 10), Niamey (11/04). La météo l'oblige à annuler l'excursion qu'il  prévoyait au Dahomey. Il revient alors par Gao, Reggan, Béni-Abbès, Colomb-Bechar , où il séjourne quelques jours, Méchéria, Biskra, El-Oued, Ouargla, Laghouat, Constantine, Djidjelli et Aïn-Bessem. Il est de retour le 11 mai à Maison-Blanche avant de rentrer en France.


                Le 9 juin, le comte de Clermont-Tonnerre participe avec le F.390 au rallye de Champagne à Epernay.

                Le 18 juin, il participe avec son F.390 à la Grande Journée de l'Aviation à Orly, se classant 3° au Concours d'Elégance, ex-aequo avec le F.291 présenté par Maryse Hilsz.. Classé 5° à la Précision d'Atterrissage, 15° au Golf Aérien, il finit 6° au Concours Général avec un prix de 600 F.


                Les 8 et 9 juillet se déroulent à Amiens les Journées Aériennes de Picardie, incluant un Rallye international. A cette occasion, Clermont-Tonnerre invite les participants à un dîner champêtre dans sa propriété de Bertangles.

                

Le F.390 n°2 F-AMFB, photographie prise durant le voyage au Portugal de "l'escadrille de l'amitié" en août 1933. Debout devant l'appareil, de g. à dr. : X, René Lefèvre, X, le capitaine Léon Challe et Farbos, président de l'Aéro-Club des Landes [Les Ailes]

                En août, le gouvernement portugais invite quelques pilotes de tourisme et leurs passagers à passer 3 jours au Portugal. "L'escadrille de l'amitié" comportera 3 Potez 43 pilotés par le capitaine Baradès transportant M. Degrange, chef du secrétariat particulier du Ministre de l'Air, Détré transportant M. Ferreira dos Santos, directeur de la "Casa du Portugal" à Paris et Chibout; 2 Caudron Phalène de Léon Challe et de Broé et le F.390 n°2 de Clermont-Tonnerre et son frère. Ils sont rejoints par René Lefèvre. Après une escale à Burgos, ils font étape à Porto et sont à Cintra le 18 août. De Broé part pour le Maroc, Challe pour la France, tandis que les autres séjournent 3 jours à Lisbonne, puis repartent avec une escale à Tancos. Tandis que le F.390 repart ensuite par Burgos, les autres appareils rentrent en France par Cacérès et Madrid.

                Le 5 octobre, l'avion passe sa visite à Amiens à 184 heures de vol.


                Le 11 octobre, 17 appareils du Roland-Garros dont le F-AMFB piloté par Clermont-Tonnerre décollent d'Orly pour Bruxelles-Haren en vue de remettre un fanion d'honneur au Roi Albert, grand protecteur du Club. Ils en reviennent le 13 octobre.


¤1934 - 1937


                Le F-AMFB est assez régulièrement utilisé les années suivantes, bien que de façon plus parcimonieuse, Clermont Tonnerre utilisant alors des Farman légers en compétition.

                Le 29 juillet 1934, Clermont-Tonnerre accueille de nouveau le Rallye de l'Aéro-Club de Picardie dans sa propriété de Bertangles où son terrain privé est désormais bien aménagé. Par la suite, à une date indéterminée, le F.390 est cédé à l'Aéro-Club de la Somme, proche de l'Aéro-Club de Picardie, opération qui ne semble pas donner lieu à enregistrement. L'appareil est alors transféré à Abbeville.

  


¤1938 - 1939


                Le 31 mars 1938, une petite annonce dans Les Ailes indique la mise en vente du F.390 de l'Aéro-Club de la Somme. Le F-AMFB lui a donc été cédé à une date indéterminée. Le 20 juin, lorsque le F-AMFB passe sa visite à Abbeville, il totalise 357 heures de vol. Il est alors équipé en double commande.

                Le 15 mars 1939, l'appareil est formellement enregistré à l'Aéro-Club de la Somme, et toujours basé à Abbeville.


                Probablement réquisitionné. Sort ultérieur inconnu.

F390 n°1

F390 n°3

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com