crezan
F190
F190
Présentation

F.199 n° 1, n/c 7221, AIR 2-1892

F-AJZO


¤ 1930


                L'Aéro-Topographie (ou Aérotopographie selon les documents) est une société spécialisée dans les méthodes de prises de vues et d'exploitation des photographies aériennes. Très dynamique, elle est dirigée par M. Duchatellier et emploie notamment comme ingénieur Robert Ferber, fils du pionnier de l'aviation. Basée à Courbevoie, elle est issue de la Société des usines Gallus, fabriquant d'équipements de photographie aérienne, et a fait des choix stratégiques originaux, mais qui ont le grand handicap de ne pas être ceux retenus par les services officiels de l'Armée de l'Air qui donneront naissance, bien plus tard, à l'Iinstitut Géographique National. Elle doit donc largement autoinancer ses propres travaux de recherches et d'études et c'est sans doute la principale raison pour laquelle elle est amenée à commander en 1930 un F. 190 équipé d'un moteur suffisamment puissant pour constituer une plate-forme stable de prises de vues. Cela la conduira à retenir le prototype de la version de raid dérivée du F.197, le F.199 à moteur Lorraine Algol de 300 cv. Ses réservoirs d'ailes d'une contenance totale de 540 litres lui donnent une bonne autonomie.

                A la fin novembre, "le F.199 à moteur Lorraine de 300 cv vient d'être terminé". L'avion possède des réservoirs d'essence d'une contenance totale de 540 litres. Dès le début du mois de décembre, il effectue ses premiers vols qui donnent de bons résultats. Le 18 décembre, l'avion est prêt pour envoi au S.T.Aé. Ce F. 199 n°1 est doté de fenêtres rectangulaires, de dimensions encore réduites par rapport à celles qui seront l'une des caractéristiques de cette version.

Numéro spécial du Figaro Illustré montrant le F.199 n°1 F-AJZO en vol [Coll Michel Barrière]


¤ 1931

                

                Le 20 mars 1931, le F.199 n°1 qui a reçu les CdN / CdI 2728 est enregistré à la société Aérotopographie. Peint en bleu et rouge et portant le logo de la société, le Farman est baptisé le 16 mai "Colonel Laussedat", du nom du pionnier français de la photogrammétrie. Son parrain est le Général Perrier, membre de l'Institut, et sa marraine, Madame Louis Fricotelle. Basé à Toussus-le-Noble, il est équipé pour la prise de vues obliques d'un appareil "Aerophot" Gallus GR1. Pour la prise de vues verticales, il est équipé de deux appareils jumelés "Cadastro" à commande automatique montés avec un viseur spécial sur un bâti orientable dans 3 axes. Cette installation pèse 100 kg. Un trou de 0,30m sur 0,60m est prévu dans le plancher de l'avion, derrière le pilote. L'avion comporte également un équipement électrique composé d'une génératrice et d'une batterie d'accumulateurs. Pour assurer un pilotage précis de l'appareil pendant les prises de vues, un équipement de repérage est installé sur le côté gauche du poste de pilotage, qui comporte également un Géoscope Lenouvel permettant de suivre le terrain survolé à la verticale du pilote. Il est équipé pour 2 passagers.

Le F.199 n°1 "Colonel Laussedat" de l'Aérotopographie. [© Michel Barrière]


¤ 1931 - 1939

                

                Dès sa mise en service, le F.199 n°1 s'engage dans des campagnes de mesures au dessus de la France, piloté par des aviateurs expérimentés comme Reginensi (Orange, 1933), Lasne (Reims, 1933), Challe et Seitz (Perpignan; 1935), Thuau ou Coupet, accompagnés par un opérateur de la société Gallus, souvent M. Fusier.


                Au 2° trimestre 1935, il passe une visite spéciale à 161 heures de vol. Le 10 octobre 1938, il passe une visite à Ambérieu, il a alors 370 heures de vol. Le 28 octobre, son CdN est renouvelé.

                Son sort ultérieur est inconnu.

Retour à la liste

F199 n°2

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com