crezan
F190
Présentation
Présentation

F.194 n° 3, n/c 7235, AIR 2-1972

F-ALCU


¤ 1930


                Le F.194 n°3 aurait été commandé par l'État Français pour le Commandant Jean-Toussaint Fieschi, attaché militaire en Chine, et conseiller de Tchang Kaï-Chek. D'après les photos, il apparait construit sur la base d'une cellule de F.197, les câbles de commande des robinets de réservoir principal étant à l'extérieur du fuselage. Il possède des réservoirs d'ailes de 510 litres de contenance totale mais aucun réservoir de bord d'attaque. En décembre 1930, le F.194 destiné au Commandant Fieschi est en cours de montage.


¤ 1930


                Le F.194 n°3 aurait été commandé par l'État Français pour le Commandant Jean-Toussaint Fieschi, attaché militaire en Chine, et conseiller de Tchang Kaï-Chek. D'après les photos, il est construit sur la base d'une cellule de F.197. En décembre 1930, le F.194 destiné au Commandant Fieschi est en cours de montage. Le Lt-Cl Fieschi servira ensuite comme attaché de l'air à Pékin et rentrera en France début 1936 pour prendre en juin le commandement de la 35° escadre (Amiot 143) à Lyon-Bron. Au 18 décembre, le même appareil est mentionné en essais.

En 1932, l'Etat Français met le F.194 n°3 à la disposition de ses représentants à la Conférence sur le désarmement à Genève. [© Michel Barrière]

¤ 1931


                Le F.194 n°3 est pris en charge en 1931 par la division d'entrainement au 34° au Bourget, et considéré comme appartenant au chef de l'aéronautique. Sur une livrée Farman, il porte alors un bandeau tricolore sur le fuselage en arrière de l'aile.


¤ 1932


                Le 26 février 1932, il est enregistré au nom de l'État français avec les CdN 1973 / CdI 3078 et l'immatriculation F-ALCU et mis à la disposition de M. André Tardieu, Président du Conseil. Il est alors utilisé pour le transport des plénipotentiaires participant aux conférences du désarmement à Genève, en particulier Paul Boncour, sénateur du Loir et Cher, alors ministre des Affaires Étrangères et vice-président de la délégation française à la Conférence de Genève sur le désarmement. Boncour préside alors le Conseil de la SDN sur le conflit sino-japonais. Le 4 mars, le F.194 le ramène de Genève à Orly, piloté par le Lieutenant de Vaisseau Hamel.


¤ 1933


                Le 5 janvier 1933, cette mission est terminée et le "F.193-Hispano, qui était à la disposition des plénipotentiaires à la section d'entrainement du 34° Régiment" rejoint Villacoublay, piloté par l'adjudant Carette.


¤ 1936


                En 1936, le F-ALCU est accidenté à Vichy dans des conditions indéterminées. Il ne porte plus alors le bandeau tricolore sur le flanc du fuselage et parait fatigué. Il est possible qu'il ne soit plus utilisé que pour des missions techniques.

                Selon Louis Attenoux, il aurait pu être pris en charge par Air France à un moment de sa carrière. Quoi qu'il en soit, son sort ultérieur est inconnu.

F194 n°2

F194 n°4

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com