crezan
F190
Présentation
Présentation

F.193 n° 6, n/c 7421, AIR 2-3482

F-AMXL


¤ 1934


                Le F.193 n°6 est enregistré le 3 mars 1934 à la Société des Avions HMD Farman avec les CdN / CdI 3689 datés du 28 février 1934.


¤ 1934 - 1935


                Le début de sa carrière est discret. L'appareil est utilisé par la société Farman pour ses besoins propres. Basé à Toussus, il vole très régulièrement en 1934 et 1935, totalisant 244 heures de vol en septembre 1935.


¤ 1936


                Début mars 1936, le F.193 n°6 est livré à Albert Bucciali et enregistré à son nom.

                L'appareil aurait en fait été acheté par l'Etat français pour 58.000F, Albert Bucciali, ancien pilote des Cigognes, aurait été chargé par le gouvernement d'évaluer les intentions de l'Italie au sujet du Canal de Suez et de rapatrier éventuellement le Négus en territoire français. [Jean Massé]


                Le F-AMXL est équipé du moteur Farman Ebr n°18019 de 245 cv avec réducteur et hélice quadripale Chauvière. Il dispose d'un réservoir supplémentaire de 80 litres en cabine.

Le F.193 n° 6 F-AMXL à Rome en 1936. [© Michel Barrière]

                Le 10 mars 1936, Bucciali s'envole en famille pour Rome, via Lyon et Marseille. Il rejoint ensuite la Tunisie, puis la Lybie. Suite à une panne de moteur, l'avion est accidenté à Mechili (Libye) le 29 avril, hélice et train brisés. L'arrivée des rechanges et la réparation du F.193 permettent à Bucciali de rejoindre Derna le 19 mai. Il s'installe avec sa famille dans un hôtel luxueux, visitant fréquemment le Caire.


                Fin octobre 36, le gouvernement français rappelle Bucciali en France. Reparti le 2 novembre, il arrive à Rome le 7 via Benghazi, Palerme et Naples et confie l'appareil à un ami italien. Après être passé en Suisse, il rentre à Paris le 27 novembre pour obtenir la prolongation de son cahier de Douane, mais le Ministère de l'Air exige la restitution du Farman. [Jean Massé]


¤ 1937


                Revenu en France dans des conditions indéterminées, le F.193 n°6, est localisé par la DGAC le 24 août 1937 sur le terrain de Lognes. Il est alors mentionné comme appartenant à Albert Bucciali.  [Source: Franck Roumy].


                Son sort ultérieur est inconnu.

                


                NB : En 1937, un F.193 ou F.390/391 sert en Espagne du côté nationaliste portant l'immatriculation 30-5 ; la différence essentielle, le type de moteur, est indiscernable sur les photographies (où le moteur est de surcroit souvent bâché). Il pourrait donc s'agir du F.193 n°6.

                Cependant, son immatriculation nationaliste dans le Grupo 30 incite plutôt à considérer que son arrivée ait pu avoir lieu au premier trimestre 1937, ce qui serait incompatible avec sa présence avérée à Lognes en août 1937. S'il a été repris en compte poar l'Etat français, il est en outre difficile d'imaginer le scénario qui aurait permis son passage aux forces nationalistes à l'automne 1937, l'envoi d'appareils de ce type en Espagne étant en tout état de cause suspendu à cette époque.

                L'identification du Farman immatriculé 30-5 au F.391 n°3, avion appartenant à un propriétaire privé soutien connu des monarchistes nous parait donc infiniment plus plausible.

F193 n°5

F193 n°7

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com