crezan
F190
F190
Présentation

F.193 n° 1, n/c 7141, AIR 2-1405

F-AJFB


¤ 1929


                Equipée d'un moteur Farman 9 Ea de 250 cv, la cellule F.190 n°22 est utilisée pour la production du F.193 n° 1. La carrière du F.193 n° 1 débute mi 1929 avec un moteur Farman 9 Ea de 250 cv équipé d'une hélice bipale, monté sur la cellule F.190 n°21.

                Pendant toute sa carrière, le F.193 n°1 servira de prototype et de démonstrateur pour le développement de la stratégie Farman visant à faire du F.190 un appareil de grand tourisme. Corrélativement, il sera l'un des appareils utilisés fréquemment par les membres de la famille Farman pour leurs déplacements jusqu'à l'apparition des F.390. Du fait de cette constante évolution, il ne sera formellement enregistré qu'en décembre 1934.

                


¤ 1930


                Le F.193 n°1 est l'une des vedettes du stand Farman au Salon Aéronautique de 1930 où il représente le type F.190 dans sa livrée bleue et argent. Des tentures gris-bleu recouvrent tout l'intérieur de l'appareil, poste de pilotage compris ; un tapis assorti complète la décoration.

                

                Il est rapidement équipé du nouveau moteur Farman 9 EBr de 280 cv équipé d'un réducteur ½ et d'une hélice quadripale. Un robuste tirant est alors ajouté entre le capot moteur et le mât pour rigidifier le bâti.


¤ 1931


                Le 15 août 1931, il effectue une excursion à Nevers, venant de Toussus-le-Noble piloté par Freton avec comme passagers Maurice Farman et son épouse. Le 27 septembre, il est de nouveau à Nevers, venant du Bourget, piloté par Marcel Farman avec comme passager Maurice Farman.

Le F.193 n°1 dans sa configuration initiale avec une cellule F.190 équipée du moteur Farman 9 Ea et d'une hélice bipale [Coll Michel Barrière]

Le F.193 n°1 équipé en 1930 du moteur Farman 9 EBr avec hélice quadripale.

[© Michel Barrière]


¤ 1932


                A l'automne 1932, il est modifié en F.390 et reçoit le nouvel aménagement des Farman de grand tourisme: grandes fenêtres carrées, roues carénées, aménagement intérieur à 4 sièges dont un tournant, nouvel ensemble dérive-gouvernail, roulette de queue et carénages de roues. Sa livrée est toujours dans l'esprit Farman.

                Equipé du moteur Farman 7 Ear, il sert de prototype au F.390, cité alors par Veritas comme F.390 n°1. Les photographies de l'appareil illustrent la fiche de présentation du F.390 élaborée par Farman.


¤ 1933


                Le 14 août 1933, il participe à la fête aérienne de Plouescat sous les couleurs d'Air Service, piloté par Burtin, avec 4 passagers.

Le F.193 n°1 présenté dans la plaquette F.390 publiée par Farman en 1932.

( Coll Michel Barrière]

Le F.193 n°1 en 1932 dans la configuration de fuselage des F.390 qui sera également celle des F.193 de série à partir du n°4. [© Michel Barrière]

¤ 1934 - 1939


                Le F.193 n°1 équipé d'un moteur Farman 9 Ebr est enfin enregistré le 17 juillet 1934 comme F.193/1 sous la référence AIR 2-1405 avec le CdI 3847 au nom de Maurice Farman. Luxueusement aménagé, doté d'un réservoir de 265 litres, il est transformable en sanitaire. Il sert d'avion personnel à Maurice Farman, mais est aussi régulièrement utilisé par Andrée ou Marcel Farman pour des déplacements en France ou dans les pays voisins.


                En 1935, l'avion est utilisé régulièrement par Andrée Farman pour des promenades à Toussus, ou des voyages un peu plus lointains : Deauville en avril, Soissons et Bruxelles en mai, Genève, Douai en juin, Deauville en juin et juillet. Au Concours d'élégance et de confort des avions de tourisme à Buc, il remporte le premier prix d'honneur. En août, Maurice Farman l'utilise pour donner le baptême de l'air à Mme Francis de Croisset, épouse de l'auteur de théâtre, au dessus de Versailles. Ce même mois, Andrée Farman et Perrin participent avec lui au tour d'Italie, pilotés par Burtin. Ils en reviennent en septembre après avoir effectué un long parcours : Toussus, Lyon, Cannes, Pise, Rome, Naples, Venise, Milan, Cannes, Lyon, Toussus.


                Lors de sa visite à Toussus-le Noble à 1153 h le 7 octobre 1938, la validité du CdN suspendue et l'appareil retiré de la cote.

                Probablement réquisitionné, son sort ultérieur est inconnu.

Retour à la liste

F193 n°2

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com