crezan
F190
Présentation
Présentation
Présentation

F.192 n° 24, n/c 7172, AIR 2-1611

F-AJNH

¤ 1935 - 1936


                A la cessation d'activités de la STAF en 1935, le F.198 n°1 est acquis par les Entreprises Photo-aériennes Moreau. Enregistré en novembre au nom de François Moreau, il est baptisé "Avion Bleu VII". S'intégrant dans la flotte de la compagnie, il est converti l'année suivante en F.192, le changement de type étant enregistré le 9 octobre 1936.

Le F.198 n°1 converti en F.192 Avion Bleu VII en 1937 au Bourget, photo probablement prise à l'occasion d'un baptême de l'air [Coll. Michel Barrière]

Racheté par l'Entreprise photo-aérienne Moreau et converti en F192 n°24 "L'Avion Bleu VII", l'ex F.198 n°1 reprend la livrée de la compagnie Moreau [© Michel Barrière]

¤ 1938


                En janvier 1938, le Farman est enregistré au nom de Georges Genet (Paris). Le 14 février 1938, il quitte Le Bourget pour l'Afrique piloté par René Froment, assisté de M. Deviq, pour rejoindre Air Sahara, filiale de la Compagnie Saharienne Automobile (Société des Transports automobiles du Sahara). Ce n'est qu'en mars que, toujours baptisé Avion Bleu VII (ce qui laisse supposer qu'il a conservé sa livrée Moreau), il est enregistré à la Compagnie Saharienne Automobile (Ouargla Constantine). Cette société qui transporte le courrier par automobile sur les 1500 km qui séparent Ouargla et Djanet en bénéficiant d'une subvention de 80.00 francs du gouvernement général de l'Algérie, a en effet décidé d'utiliser l'avion, créant le service Air Sahara.

                Le 6 mars, il est contrôlé par Veritas avec 843 h de vol à Touggourt. Le 1° avril, à 6H00 du matin, René Froment décolle d'Ouargla avec 600 kg de courrier. A 10H00, il est à Fort Flatters, puis à 14H30 à Fort Polignac où le simoun le bloque pendant 3 jours, Froment qui ne connait pas la piste ne voulant pas prendre de risque pour cette première liaison. Il ne repart que le 5 avril à 7H00 du matin atteignant Djanet à 9H30. Il en repart le lendemain à 6H00, atterrissant à 17H00 à Ouargla. Malgré un ouragan, le deuxième voyage se fait plus rapidement, Froment connaissant alors la piste. Par la suite, la liaison se répètera avec régularité tous les quinze jours, le 1° et le 15 du mois, en 8h30 de vol. L'avion transporte le courrier, sans surtaxe, et du fret.


                Son sort ultérieur est inconnu.

Le F192 n°24 repris par Air Sahara semble avoir gardé pour l'essentiel sa livrée précédente [© Michel Barrière]

F192 n°23

F192 n°25

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com