crezan
F190
Présentation
Présentation

F.192 n° 20, n/c 7328, AIR 2-3410

F-AMTO


¤ 1933


                Le F.192 n°20 est produit avec une cellule de F.199 ; il est enregistré le 22 décembre 1933 avec le CdI 3636 au nom de François Moreau, pour les Entreprises Photo-Aériennes Moreau. Il est baptisé "L'Avion Bleu IV" et basé au Bourget. Comme tous les avions de la société, il participera à de nombreuses opérations de propagande aéronautique (meetings, baptêmes de l'air) pour la Ligue aéronautique de France.

Le F-AMTO des Entreprises de Photo-Aériennes Moreau au Bourget [Coll. Michel Barrière]


¤ 1934


                Le 22 mai 1934, piloté par A. Ehrardt, le F-AMTO en route pour l'Afrique du Nord se pose à Barcelone, venant de Perpignan. Il transporte M. Moreau, du courrier et du fret. Il en repart le lendemain à destination d'Alicante en vue de rejoindre l'Afrique du Nord pour une mission photographique de 2 mois, marquée par un incident : posé en panne sur la plage de Djidjelli, l'avion devra être démonté sur place, puis transporté à l'aérodrome pour y être remonté. A leur retour, début juillet, Ehrardt se pose à Toulouse où  Moreau se rend chez sa mère dont la résidence à Tournefeuille est voisine de celle du Président du Conseil ; il en ramènera une gerbe de fleurs qu'il remettra à Mme Doumergue dès son retour au Bourget le 10 juillet. A la fin du même mois, il participe à la fête d'aviation de l'Aéro-Club de Mantes.


¤ 1935


                En 1935, l'Entreprise de Photo-Aériennes Moreau est chargée, sous la direction de M. Belime, directeur de l'Office du Niger, d'une mission visant à déterminer les possibilités de l'avion dans les colonies de l'Afrique Occidentale Française, et notamment au Soudan : lignes postales aériennes intérieures et inter coloniales, transport des personnes et des messageries, topographie aérienne. Il est alors notoire qu'un moteur de 230 cv peut être insuffisant pour assurer la sécurité face aux tempêtes tropicales. Il est possible que Moreau décide alors un accroissement de puissance moteur pour mener à bien cette mission qui sera effectuée par Ehrardt.

                Le 3 avril 1935, le F-AMTO est donc enregistré comme converti en F192/1 par remplacement du moteur Salmson 9 Ab de 230 cv par un Salmson 9 Aba de 280 cv. Son CdN est renouvelé à cette occasion. "L'Avion Bleu IV" est apparemment le premier F.192 produit dans la version 192/1 par remplacement de son moteur Salmson 9 Ab de 230 cv par un moteur Salmson 9 Aba de 280 cv. Pour une raison indéterminée, il n'est enregistré qu'après le F.192/1 n°2.

Le F.192 F-AMTO des Entreprises de Photo-aériennes Moreau. [© Michel Barrière]


¤ 1936


                En 1936, le F-AMTO après avoir terminé sa mission africaine reprend ses travaux en France, toujours piloté par Ehrardt.

                En octobre, il assure une mission de topographie aérienne dans le Sud-Est, pour effectuer des levés de terrain et des relevés cadastraux parcourant le ciel des Saintes-Maries de la Mer, d'Arles et de Chateauneuf-du-Pape. Le dimanche 18 octobre, il se fait admirer sur le terrain de Montpellier.

Le F-AMTO sur le terrain de Montpellier-l'Or le dimanche 18 juillet 1936. [L'Eclair]


¤ 1939


                Le 18 juin 1939, le F.192/1 F-AMTO, piloté par Ehrardt, est accidenté au Bourget.

  

F192 n°19

F192 n°21

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com