crezan
F190
Présentation
Présentation
Présentation

F.192 n° 19, n/c 7131, AIR 2-1323

F-AJBS


¤ 1931


                En mars 1931 est créée la Société de Propagande Aérienne (S.P.Aé.). La S.P.Aé. est une société anonyme au capital de 400.000 F, active pour "tout ce qui se rapporte à l’industrie aéronautique, à l’industrie et au commerce des spectacles, y compris les opérations de publicité et l’organisation des meetings d’aviation". Le principal actionnaire en est le comte Albert de Mun; la direction de la société, dont le siège est à Paris, avenue de Monceau, est confiée à Max Knipping. Parmi ses acquisitions se trouve le F.190 n°16, F-AJBS.


                En avril 1931, le Farman est converti en F.192, revcevant alors un nouveau CdN. Il est équipé d’un poste TSF (E/R); son poste de pilotage est modifié et sa verrière rehaussée est profilée en coupe-vent. Equipé de feux de navigation, l'appareil est autorisé à effectuer des vols de nuit car il est aussi équipé de feux de navigation.

  


¤ 1931

                

                Le 12 avril 1931, Cornez, pilotant le F-AJBS pour la S.P.Aé., se pose à Maison Blanche venant de Tanger pour ravitailler en vue de rejoindre Tunis où il doit participer à un grand meeting aérien. Il suit deux Morane de la SPAé pilotés par Rouland et Desglises qui, partis du Bourget, ont suivi le trajet Lyon, Perpignan, Alicante, Oran avant de ravitailler à Alger le 12 au matin.

                Le Farman porte la livrée de la S.G.T.A., enrichie sur l'avant de l'insigne de la toute nouvelle S.P.Aé. Il effectue ensuite un voyage de Tunis à Constantinople pour y transporter Mlle Paris et Mlle Londres.


                Probablement à son retour, l'appareil reçoit temporairement une livrée, rouge sombre et argent, en lieu et place de la livrée Farman. Ces marques sont réduites. Il la gardera probablement peu de temps. 


                Le 18 octobre, le F-AJBS participe à la Fête aérienne de Loches, organisée par l'Aéro-Club de Touraine. Le 25 octobre, il participe à une fête aérienne de bienfaisance au profit de la Maison des Ailes sur le terrain de Parçay-Meslay organisée par l'Aéro-Club de Touraine (A.C.T.) et la S.P.Aé comme le sera, le 18 septembre, la Fête de l'Air à Joué les Tours.

                La flotte de la S.P.Aé. à l'époque est constituée de Morane-Saulnier MS230 utilisés pour les meetings ; du Farman 192 pour les baptêmes de l'air ; de Caudron Luciole et Morane Moth pour les vols d'encadrement, c'est-à-dire le lancement de parachutistes, la chasse aux ballonnets, etc.. Pour les promenades et baptêmes à partir de sa base du Bourget, la S.P.Aé. utilise le Farman et un Potez 32; les pilotes attitrés en sont Henry de Pérignon, Rouyé et Knipping.


¤ 1932


                Le 26 juin, le Farman participe au meeting de Rouen. Début juillet, Knipping participe au rallye d'Auvergne; le F-AJBS participe ensuite au meeting de La Baule le 24 juillet, comme probablement aux autres meetings de ce mois : Limoges, Douai, Saint-Omer et Amiens.

 

                Avec son importante flotte, la SPAé ne peut cependant assurer sa rntabilité et, en octobre 1932, la société est mise en liquidation. Ses appareils, dont le Farman, sont aussitôt mis en vente. En novembre, les appareils de la S.P.Aé : les MS.230 F-AJDL et AJML et le F.192 F-AJBS, sont enregistrés au nom du comte Guy Bouriat, sarthois, coureur automobile et pilote avion, ami de Détroyat.

                Bouriat ne garde pas longtemps le Farman et, en décembre, le Farman est enregistré au nom de Maurice Salle, pilote et vendeur d'avions installé à Neuilly sur Seine.

Le F.192 F-AJBS en 1931 dans sa livrée Farman [© Michel Barrière]

Les appareils de la S.P.Aé. Au fond, le Farman F.192. F-AJBS [Coll Michel Barrière]

Le F.192 F-AJBS en service à la S.P.Aé. Sa livrée Farman a été remplacée par une livrée rouge et argent. Il n'a pas reçu la lettre F sur le gouvernail. A l'arrière plan, la queue du Caudron F-AHEB de la SPAé date approximativement la photo.

[Coll Michel Barrière]

Le F.192 F-AJBS de la S.P.Aé. dans sa  livrée définitive. [Coll Michel Barrière]

Le F.192 F-AJBS de la S.P.Aé, fin 1932. Sous les hublots figurent le nom et l'adresse de la société de propagande. L'appareil conservera cette livrée pendant le reste de sa carrière.

[© Michel Barrière]


¤ 1933 - 1934


                En janvier 1933, le F.192 n°19 est acquis par Roger du Chesne, organisateur des 24 Heures d'Angers et animateur de l'Aéro-Club de l'Ouest. Réceptionné le 27 janvier à Villacoublay par Michel Detroyat, il est convoyé en vol à Angers Avrillé par Roger du Chesne, accompagné de son mécanicien Ménard, de M. Lasneret, trésorier de l'Aéro-Club et d'un autre passager.

                En février, il est enregistré au nom de Roger du Chesne et, le 7 mars, baptisé en grande pompe "Ville d'Angers" par Mgr Rumeau, évêque d'Angers ; Mme Gasnier du Fresne est la marraine de l'appareil, M. Proust, Maire d'Angers, en étant le parrain. Le F-AJBS est alors utilisé par "Les Transports Aériens de l'Aéro-Club de l'Ouest", filiale commerciale de ce dernier.

Le F.192 F-AJBS "Ville d'Angers" de l'Aéro-Club de l'Ouest. Le nom de l'Aéro-Club disparaitra lors du rachat de l'appareil par la CFA, également créée par Roger du Chesne. [© Michel Barrière]


¤ 1937 - 1939


                Le 7 janvier 1935, son CdN 1323 est renouvelé par Veritas. Le Farman est alors enregistré à la CFA, toujours baptisé "Ville d'Angers" et toujours basé à Angers-Avrillé. Au 3° trimestre 1937, une visite spéciale le crédite de 429 h de vol. Le 28 septembre 1938, il passe une visite à Angers à 549 h de vol. A cette époque, son réservoir a été modifié, leur contenance étant passée à 380 litres. Il est probablement réquisitionné en 1939.

F192 n°18

F192 n°20

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com