crezan
F190
Présentation
Présentation

F.192 n° 7, n/c 7201, AIR 2-1726

F-AJRX, OO-ALE


¤ 1930


                Le F.192 n°7 pourrait avoir été produit avec la cellule F.190 n°48 (n/c 7201), sans certitude cependant.

                Le 27 juin 1930, sitôt réceptionné par Veritas, le F.192 n°7 F-AJRX, piloté par Marcel Lallouette et Alfred Pilain, s'envole vers Anvers où il reçoit un CdN et une immatriculation belges. Il sera formellement enregistré le 25 juillet 1930 avec le CdN 2475 et enregistré au nom d'Alfred Pilain. Aviateur et vendeur d'avions, Pilain sera en 1936 l'un des premiers animateurs de la SFTA, société assurant le transfert d'appareils vers la République espagnole ; il interviendra notamment dans la fourniture des Fokker néerlandais.

                                

Le F.192 "Vieille Belgique" sur le terrain de Knokke-le-Zoute. Fragment d'une carte postale [Coll Michel Barrière]

Le F.192 "Vieille Belgique" probablement à Anvers [Coll Michel Barrière]

Le F.192 n°7 sous son immatriculation belge, dans la livrée d'usine Farman qu'il abandonnera par la suite. [© Michel Barrière]


¤ 1930


                Ce n'est que le F-AJRX est enregistré en Belgique le 25 octobre avec le CdI 229 et l'immatriculation OO-ALE au nom de la S.A. d'Exploitation et de Représentation Aéronautique (AERA).

                Basé à Anvers, le F.192 OO-ALE est baptisé "Vieille Belgique", en français sur le flanc droit du capot, en flamand - "Oud België" - sur le flanc gauche.

                Il se serait illustré dés le 29 juin 1930 lors du 11° Pèlerinage de l'Yser, rassemblement visant à commémorer le sacrifice des soldats flamands durant la Première Guerre Mondiale, mais qui s'était développé dans le soutien de thèses favorables aux autonomistes flamands.

                Ce jour-là, le Farman piloté par Henri Abeele plonge sur la prairie où se déroule la manifestation pour larguer des drapeaux tricolores et des tracts contre ceux qui utilisent ce pèlerinage "pour favoriser la haine et la division, et entrent dans une lutte ouverte contre les autorités civiles et religieuses". Ce tract qui exhorte les manifestants à se rallier derrière la patrie belge et le roi Albert provoque de violents affrontements avec la police.


¤ 1931 - 1937


                Nous n'avons pas d'informations sur son activité dans les années qui suivent. Il semble que sa livrée soit modifiée : une photographie de la collection Daniel Brackx (www.belgian-wings.be) montre l'appareil à une date inconnue portant toujours le haut du fuselage argent, mais sa livrée est sombre, probablement rouge. La bande de fuselage, à peine visible, semble toujours présente. Sur le capot figure en blanc l'inscription : SOCIETE AERA LE ZOUTTE. Il semble s'agir d'une livrée transitoire du début des années 30, remplaçant la livrée Farman d'origine.

                

                En 1935, la société et ses appareils déménagent sur le terrain de Knokke-le-Zoute. Une photographie datée du mois d'août montre que le OO-ALE est alors peint d'une couleur sombre (rouge?), à bande blanche. Il est doté d'une roulette de queue. La même livrée apparaît sur une carte postale montrant l'appareil sur l'aérogare de Knokke-le-Zoute.

Ci-dessus, le F.192 "Vieille Belgique" repeint et équipé d'une roulette de queue à Knokke le Zoutte. La photographie est datée d'août 1935 [Coll Michel Barrière]




A droite, sur cette carte de l'aérogare de Knokke le Zoutte, le Fokker PH-ACT et le F.192 repeint, dont on distingue l'arrière du fuselage. [Coll Michel Barrière]

¤ 1938 - 1940


                                Le 7 janvier 1938, le Farman est enregistré aux noms de M. et H. Abeele, et basé à Ostende. Il est supposé détruit sous un bombardement sur le terrain de Stene en mai 1940.

F192 n°6

F192 n°8 à 11

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com