crezan
F190
Présentation
Présentation

F.190 n° 55, n/c 7299, AIR 2-2169

F-ALKQ


¤ 1931


                Le F.190 n°55 est essayé par Coupet le 12 mai 1931. Le 29 mai 1931, il est enregistré à Air Union avec les CdN 2169 et CdI 2818 et l'immatriculation F-ALKQ.


¤ 1931-1932


                Aucune information sur les activités de l'appareil, utilisé comme avion-taxi par Air Union de 1931 à 1933. Basé au Bourget, il semble avoir été utilisé notamment pour des liaisons avec Cherbourg où il est photographié en 1933. Mais il vole peu, totalisant 102 heures en novembre 32, puis 113 heures fin août 33.,


¤ 1933


                A la création de la compagnie nationale, il est temporairement repris par Air France. Mais des lettres d'Air France et du Matériel Aérien militaire proposent dès février 1934 sa radiation du registre. Comme tous ces appareils de transport de passagers, il ne dispose d'aucun équipement moderne.

Le F.190 F-ALKQ en 1934 au moment de sa cession à Rémy Clément. Il porte encore la livrée des avions-taxi d'Air Union, mais les marques du gouvernail ont été effacées.

[© Michel Barrière]


¤ 1934 - 1935


                En novembre 1934, le F.190 n°55 est enregistré au nom de Rémy Clément (13, rue Juliette Lambert, Paris). De son utilisation, nous n'avons encore trouvé qu'une trace de passage à Paray-le-Monial du 20 au 22 avril 1935, venant de Nevers et repartant vers Moulins.

                

¤ 1936


                En octobre 1936, Rémy Clément le cède à la République Espagnole qu'il soutient activement.Selon Jean Massé, l'avion va d'abord à Barcelone. Il y serait principalement utilisé par Gaston Vedel, directeur de l'escale d'Air France, qui a mis ses ateliers à la disposition des gouvernementaux.

                Le F-ALKQ disparaît ensuite dans la guerre Civile.

F190 n°54

F190 n°56

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com