crezan
F190
Présentation
Présentation

F.190 n° 26, n/c 7147, AIR 2-1442

F-AJGN


¤ 1929


                Le F.190 n°26 est au montage à Toussus en juillet 1929. Son vol d'essai, effectué à Toussus-le-Noble le 31 juillet par Lucien Coupet, dure 29 minutes : montée à 2000m avec 425 kg de charge, suivie d'un essai de maniabilité ; il est suivi d'une contre-réception par le directeur de l'exploitation d'Air Union qui indique que "l'hélice n'est pas munie de sa coupole" et que "le poste de pilotage est analogue au précédent [NB : très probablement le F.190 n°14] sauf les vitres qui latéralement présentent un pan coupé pour améliorer la visibilité". La trappe d'évacuation prévue sur le toit n'est pas installée.


                L'exemple du F-AJGO nous montre que ces appareils sont livrés par Farman, peints dans le schéma standard bleu et argent de la société. Le F.190 n°26, immatriculé F-AJGN, est pris en charge par Air Union le 6 août 1929 et mis immédiatement en service. Le 12 août, il est enregistré avec les CdN/CdI 2220. Ses réservoirs ont une contenance de 280 litres ; son poids à vide est de 972 kg; hélice Chauvière.             


¤ 1929


                Le 10 octobre 1929, alors qu'il n'a effectué que 53 h de vol, il est victime d’un problème de carburation obligeant son pilote à effectuer un atterrissage moteur calé. L’avarie est due à un mauvais positionnement des mises à l’air libre des réservoirs. La maison Farman apportera vite une solution corrective qui sera appliquée à tous les F.190.


¤ 1930


                En 1930, Air Union effectue une modification de l'apparence de l'ensemble de sa flotte : nouveau logo, nouvelles livrées.

                Les F.190 d'Air Union, utilisés principalement comme avions-taxi, recoivent une livrée au schéma similaire à celui bleu et argent des berlines Bréguet, mais transposé en grenat et argent. Cette livrée est identique que l'appareil vole sur les réseaux européens (Paris - Suisse) ou sur ceux d'Afrique du Nord.

Le F.190 F-AJGN portant en 1930 la livrée grenat des avions-taxi d'Air Union, en service sur la liaison Tunis - Bône au début des années 30. [© Michel Barrière]

                Le F-AJGN la porte également, bien qu'effectuant un transport régulier de voyageurs. Il est en effet utilisé sur la ligne Tunis – Bône, qui prolonge la liaison par hydravion Marseille – Ajaccio – Tunis. La ligne est inaugurée le 17 avril 1930, sans doute par le F-AJGN, piloté par Robert Bajac, chef-pilote de l'Air Union. Le résident général, M. Manceron, est représenté pour ce voyage par le capitaine Pouvreau, accompagné de son épouse. En 1930, il effectue 230 h de vol sur cette ligne ; il est alors équipé du GR Titan n°5113. La ligne est saisonnière fonctionnant d'avril à novembre à raison de 2 allers-retours par semaine, dans le sens Tunis-Bône les mardis et jeudis, Bône-Tunis les mercredis et vendredis. En 1930, 90 passagers (35 billets délivrés?) sont transportés, ainsi que 20 kg de fret et 30 kg de courrier, exploitation limitée du fait qu'elle ne poursuit pas jusqu'à Alger.


¤ 1931


                A partir de 1931, la liaison est effectuée trois fois par semaine. Le 9 juin 1931, Bajac réalise un voyage d'études sur la ligne Tunis-Alger avec un F.190 (F-AJAI ou F-AJGN) avec un vol Tunis – Telerdma (350 km, 2h25), puis Telerdma – Sétif (95 km, 49 mn) et Sétif – Alger (220 km, 1h25). Le retour a lieu le 11 juin : Alger – Sétif (1h30), Sétif – Bône (1h40), Bône – Tunis (1h30). Le voyage a lieu à 2000m d'altitude ; il fait 28° à l'ombre ce jour-là.  

Les avions-taxi d'Air Union


Ces avios-taxi d'Air Union portèrent une livrée rouge au schéma similaire à celui - bleu - porté par les berlines Bréguet de la compagnie. Passé à Air France, ils conservèrent cette livrée dont une maquette ancienne de la collection d'Anthony Lawler nous donne une représentation vraisemblable au regard des photos noir et blanc dont nous disposons.


En l'absence de références précises, nous avons repris ce rouge sombre pour nos profils.


Photos : Anthony Lawler


¤ 1933 - 1936


              Le 29 juin 1933, le F-AJGN est équipé d’une roulette de queue Charlestop car les terrains d’A.F.N. présentent de nombreuses crevasses qui engendrent des bris de béquilles. L’avion continue toujours d’effectuer les liaisons entre Tunis et Bône, accusant 669h.00 de vol le 7 juillet lors d’une visite Veritas.

            Le F-AJGN est repris par Air France en 1933. Le service de la ligne Tunis-Bône reste assuré en 1933, mais ce n'est qu'un sursis et il est supprimé début 1934. Il est repris provisoirement en août par des Caudron de la Transsaharienne, mais en fin d'année est inauguré le service des Lignes aériennes Nord-Africaines (LANA), soutenu par le gouvernement de l'Algérie qui cessera sa subvention en 1936 provoquant l'arrêt du service. La ligne est alors reprise par Air France, brièvement semble-t-il avec le F-AJGN rapidement remplacé par des Caudron Goéland.


            Baptisé "L'Affable", puis "Le Fougueux", le F-AJGN - probablement parce qu'il effctue un transport régulier de passagers - est peint aux couleurs de la compagnie nationale. C'est l'un des deux F.190 à porter une livrée officielle de la compagnie nationale. Au 2° trimestre 1936, il passe une visite spéciale à 711 h de vol, préludant probablement à sa mise en vente.

On ne connait pour l'instant que deux F.190 ayant porté la livrée bleue et blanc argent d'Air France, sous une forme d'ailleurs différente. Le F-AIGN en service sur la liaison Tunis - Bône en 1936 est l'un des deux, l'autre étant le AJJJ en service en Indochine. [© Michel Barrière]

 

¤ 1937 - 1939


                Le 28 juillet 1937, le F.190 F-AJGN est enregistré à l'Aéro-Club des Ailes de Vichy et basé à Rhue. Il y vole peu, ne montrant que 763 heures de vol lors de sa visite le 18 octobre 1938. Il figure toujours au registre en 1939 et est probablement réquisitionné. Son sort ultérieur est inconnu.

  

F190 n°25

F190 n°27

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com