crezan
F190
Présentation
Présentation
Présentation

F.190 n° 17, n/c 7132, AIR 2-1357

F-AJDC


¤ 1929


                Les essais et la réception Veritas du F.190 n°17, acquis par la Compagnie Aérienne Française (CAF), sont réalisés par Coupet le 3 août 1929. Le 12 août, l'appareil reçoit ses CdN/CdI 2222. L'avion, doté de réservoirs de 270 litres, est basé à Suresnes. En novembre 1929, il passe sa visite au Bourget à 44 h. Il est alors équipé pour 1 pilote et 2 passagers et utilisé pour la photographie aérienne. 


¤ 1929 -1931


                Lors de son entrée en service, le AJDC porte d'abord la livrée standard Farman. Il est utilisé pour la photographie aérienne. Il reçoit alors un équipement produit par la Société des Usines Gallus et constitué de deux appareils de prise de vue Cadastro synchronisés et inclinés l'un vers l'avant, l'autre vers l'arrière de façon à prendre des photos permettant de constituer en un seul passage sur un axe des couples d'images optimisés pour la restitution. Il semble avoir été utilisé pour les essais et la mise au point de ce dispositif et de la méthode d'exploitation.


                En 1930 ou 1931, le F-AJDC reçoit la nouvelle livrée aux couleurs "chocolat et bouton d'or" de la CAF dont l'insigne orne sa dérive.

Les deux caméras Cadastro en cours d'installation sur le F.190 n°17 F-AJDC seront implantées sur un même bâti éaquipé d'un servomoteur unique assurant la synchronisation des prises de vues [L'Aéronautique]

Le F.190 n°17 aux couleurs de la C.A.F. transportant l'orchestre Alexander pendant le Tour de France des avions de tourisme en juin 1932. [© Michel Barrière]

¤ 1932

                

                Afin d’augmenter son autonomie, la capacité d’huile de son réservoir est portée de 23 à 45 litres le 19 mai 1932.

                Du 4 au 12 juin 1932, le F.190 n°17 accompagne le Tour de France des avions de tourisme transportant l'orchestre de jazz Alexander pour la marque de disques "Columbia" ; habitués de ces voyages aériens, les musiciens participent à l'activité aérienne, aidant à faire les pleins et à brasser l'hélice. Ils surnomment leur pilote, Obrecht, ... le Charretier et, à la fin du Tour, lui offriront en souvenir … un fouet.


¤ 1933 - 1938


                En 1933, le F.190 est basé sur l’aérodrome de Vichy Rhue. On le trouve en août 1934 sur l’aérodrome de Berck. Sa dernière visite Veritas connue pendant sa présence à la CAF a lieu le 26 août 1935 à Villetaneuse pour 405 heures de vol.


                La CAF est alors confrontée à des difficultés économiques croissantes qui mettent en cause son existence même et conduisent à sa liquidation en 1938. Saisi en février 1936, le F-AJDC est finalement enregistré en mars 1939 à l'Aéro-Club de Chartres qui le fait convertir en F.192, pratiquement le dernier du type (il ne sera suivi que par la retransformation du F.192 n°4), transformation précédant de peu sa réquisition et sa disparition dans le conflit.

F190 n°16

F190 n°18

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com