crezan
F190
Présentation
Présentation
Présentation

F.190 n° 5, n/c 7114, AIR 2-1232

F-AIYC


¤ 1928 - 1929


                D'après le registre F, le F.190 n°5 est enregistré à la Compagnie Générale Aéropostale avec les CdN / CdI 2051 et l'immatriculation F-AIYC le 28 mars 1929. En novembre de la même année, il est rayé du registre F sans laisser de trace. Sa commande a probablement été passée en septembre 1928, avant le Salon de Berlin.


                Cet appareil ne semble pas avoir été utilisé par l'Aéropostale. Ce n'est qu'en juin 1929 qu'un F.190 aurait éét utilisé sur la ligne Paris-Biarritz. Cependant, à l'examen de la liste de production Farman, manque alors un appareil : le F.191 acquis par le pilote de raid Brito Paes et exporté au Portugal. Nous connaissons sa date de sortie d'usine : février 1929, immédiatement après le F.190 n°4, et la date de son convoyage à Lisbonne par Brito Paes : 15 mars 1929. Ces éléments correspondent assez bien aux éléments d'enregistrement du F.190 n°5.

                Une photographie du F.191 portugais prise dans un hangar à Lisbonne confirme qu'il s'agit bien du AIYC : l'immatriculation apparaît en effet, partiellement masquée par les reflets et les cocardes portugaises sous l'aile du F.191-1 fraichement repeint.

                A moins qu'il n'ai été acquis par la compagnie pour la ligne Paris-Biarritz, l'enregistrement au nom de l'Aéropostale pourrait n'être qu'une formalité de complaisance pour le convoyage de l'appareil par Brito Paes vers le Portugal, la règlementation interdisant alors l'entrée dans le registre F d'un appareil appartenant à un ressortissant étranger. La même facilité sera d'ailleurs accordée à l'été 1929 par la CIDNA au F.191 F-AIVQ du pilote roumain Romeo Popesco.

Le F.191-1 de Brito Paes fraichement repeint à Lisbonne. Les traces de la fin de son immatriculation française (YC) apparaissent sous l'aile gauche, partiellement masquées par les reflets et la cocarde.

[FAP Arquivo Histórico, via José Vilhena]

Restitution du F.191-1 dans sa livrée de convoyage basée sur la décoration similaire du F-AIVQ. Dans les articles qui font suite à son atterrissage forcé, la presse de Caceres confirme la présence de l'immatriculation française sur l'appareil. [© Michel Barrière]

F190 n°4

F190 n°6

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com