crezan
crezan
crezan
crezan
crezan
crezan
crezan
crezan

L'aviation impériale éthiopienne : les hommes

Les pilotes et mécaniciens de l'aviation éthiopienne (1929 - 1936)


ALLEMAGNE


Pilotes

  • Baron Hans Werner von Engel : arrivé en avril 1929 pour le Junkers W.33c. Aide au montage du Potez n°1 à Djibouti. Effectue la premièer liaison postale avec le Junkers le 16 novembre 1929. Renvoyé en décembre 1929 après l'accident du Junkers au décollage de Dessie, accident qui coûte la vie à l'oncle du Négus. Rejoint la SCADTA et participe sous les ordres du Colonel Herbert Boy, à la guerre contre le Perou en 1932-33. Devient ensuite pilote des Dornier 18 de la LufthaNsa ; notamment pilote du Dornier 18 du record du monde entre la Grande-Bretagne (Start Bay, Devon) et le Brésil (Caravellas) les 28 et 29 mars 1938.

  • Ludwig Comte Schaesberg (19/08/1902 - 04/09/1983) : arrivé en avril 1929 (?) pour le Junkers W.33c. Aide au montage des Potez n°2 et 3 à Dire-Dawa. Effectue la premièer liaison postale avec le Junkers le 16 novembre 1929. Renvoyé en décembre 1929 après l'accident du Junkers au décollage de Dessie, accident qui cpoûte la vie à l'oncle du Négus. Rejoint comme von Engel la SCADTA et participe sous les ordres du Colonel Herbert Boy, à la guerre contre le Perou en 1932-33. Sert dans la Luftwaffe (5./MSGr Minensuchgruppe) en 1945.
  • Ludwig Weber (31/10/1895 - 1991) : Pilote de chasse à la Jasta 3 sur Albatros DII puis DV, de novembre 1916 à novembre 1917 ; instructeur (notamment d'Hermann Goering) à la Jagdstaffelschule 1 ; termine la guerre dans la Kampfeinsitzerstaffel 4b (protection territoriale) à Freiburg im Breisgau. De 1924 et 1928, construit avec son frère des automobiles et des motos qui porteront la marque LuWe. De 1926 à 1928, il pilote un Dietrich-Gobiet pour la compagnuie charter Schwarz dans la région de Baden. Embauché le 1° juin 1928 par Junkers. Représente Junkers à Addis-Abeba en 1932. Répare le W.33c et devient pilote personnel de l'Empereur. Nommé "directeur de l'entrepôt aéronautique" pour construire avec l'aide d'une main d'oeuvre locale 3 exemplaires de l'avion Ethiopia 1 modification du Meindl Van Nes AVII (M7) réalisé sur la base de pièces détachées envoyées d'Allemagne. Il décolle l'avion pour la première fois en décembre 1935. Quitte l'Éthiopie en mai 1936, après la fuite de l'Empereur. Il rejoint alors le Portugal pour assurer la formation de l'armée portugaise à l'emploi du Junkers Ju 52/3m. Au printemps 1939, s'installe au Brésil comme directeur de la nouvelle société Viaçao Aérea Sao Paulo (VASP) et y termine sa carrière de pilote à Sao Paulo en 1949. Installé à Beinwil am See en Suisse en 1975, il y décède en 1991.


Mécaniciens

  • Behle :                   d'origine Junkers, arrivé avec le Junkers W.33c en 1929, présent jusqu'en 1936.

  • Behrendt :             participe à la construction de l'Ethiopia 1; présent jusqu'en 1936

  • Haas :                    assembleur. Construit la voilure de l'Ethiopia 1.

  • Schmidt :              d'origine Junkers, arrivé avec le Junkers W.33c en 1929. Participe au montage des Potez 25; puis rejoint l'équipe de Maillet et Corriger après le renvoi des pilotes allemands. Sert avec Gaston Vedel  à l'école de Dire-Dawa en 1932.


ARMENIE


Mécanicien

  • Jacob Sarafian : probablement recruté par Maillet dans la communauté arménienne d'Addis-Abeba. S'intègre dans l'équipe française, probablement jusqu'en 1936. Participe au meeting du 4 juin 1930 sur le terrain de Jan Meda au cours duquel il accompagne Hubert Julian en sautant lui aussi en parachute devant le Négus.

ETATS-UNIS


Pilotes

  • "Colonel" Hubert Fauntleroy Julian (20/09/1897 - 19/02/1983) : titulaire successivement de passeports britannique, éthiopien, italien, il ne sera naturalisé américain qu'en 1942. Originaire des Antilles Britanniques, beau parleur, vantard et flamboyant; émigré aux USA en 1921, soutenant le mouvement panafricain. Invité à rejoindre l'Ethiopie en mai 1930 et nommé "colonel". Sans expérience réelle du pilotage et bien qu'interdit de vol, emprunte et détruit en octobre 1930 le Moth de l'école de pilotage devant le Négus et un parterre d'invités étrangers. Immédiatement expulsé vers les Etats-Unis. Revient en avril 1935 et affecté à l'entrainement de l'infanterie. Quitte l'Ethiopie en novembre 1935 après divers nouveaux incidents.
  • [ Hilaire du Berrier ] : soldat de fortune arrrivé en Ethiopie en septembre 1935. Ne sera pas employé du fait de l'absence d'appareils. Reste à Addis-Abeba jusqu'à la chute de la vaille en mai 1936. Aide l'ambassade américaine lors des trois jours de pillage de la ville qui suivent la fuite du Négus.
  • John C. Robinson (26/11/1903 - 27/03/1954) : biographie, carrière éthiopienne
  • [ Vincent Minor Schmidt ] : soldat de fortune arrrivé en Ethiopie en septembre 1935. Ne sera pas employé du fait de l'absence d'appareils. Sera expulsé d'Ethuiopie en mars 1936 suite à des accusations d'espionnage.

ETHIOPIE


Pilotes

  • Mishka Babitcheff : excellent pilote éthiopien, fils d'un russe blanc émigré en Ethiopie, grand propriétaire agricole à Addis-Abeba, et d'une éthiopienne; formé à Djidjiga par Gaston Vedel ; lâché le 1° septembre 1930. Breveté en septembre 1930. Reçoit en 1931 son brevet militaire à l'Ecole d'Istres. Devient chef pilote au départ de Corriger fin novembre 1936. Quitte l'Ethiopie en mai 1936 avant la chute d'Addis-Abeba. Revient en 1941. Ultérieurement chargé d'affaires éthiopien à Moscou.

  • Asfaw Ali : pilote éthiopien, breveté en Ethiopie. formé à Djidjiga par Gaston Vedel. Lâché le 4 septembre 1930. Breveté en septembre 1930. Accident, sans dommage personnel, avec le Potez n°3 près de Makalle en mai 1935.

  • Tesfa Mikael : passe son brevet civil à l'Ecole Morane de Villacoublay en 1932. Breveté militaire à Istres en 1932. Accident sans dommage personnel avec le Potez n°1 à Addis-Abeba (Jan Meda) en janvier 1934.

  • Bahru Kaba : autre excellent pilote, formé à Saint-Cyr, puis breveté pilote militaire à l'école de Versailles. Accidenté avec un Potez-Hispano près de Harrar le 13 mai 1935. Tué par les Italiens après l'attentat de Graziani en février 1937.

  • Demissie Hayle : formation initiale par Gaston Vedel à Dire-Dawa. Breveté en janvier 1932

  • Seyoum Kebede : formation initiale par Gaston Vedel à Dire-Dawa. Breveté en janvier 1932

  • Demeke : l'un des derniers élèves pilotes. Est cité comme opérationnel en octobre 1935.

  • [Malake Selam] : passe son baptême de l'air en décembre 1935 en vue de devenir pilote. Continue de voler ensuite comme passager ou élève pilote. Etat de formation inconnu.

  • Haile Ghiorghis : l'un des derniers élèves pilotes éthiopiens. Est cité comme second pilote de Charles Hayter lors de l'accident du Dragon de la Croix Rouge à Addis-Abeba en février 1935.

  • Mulumebet Emeru : première femme élève pilote éthiopienne à l'automne 1935. Ne passera pas son brevet avant l'arrivée des Italiens et ne semble pas avoir repris le pilotage ensuite. Décédée aux Etats-Unis le 24 avril 1998.

  • Benjamin Martin Workene : fils de l'ambassadeur d'Ethiopie à Londres en 1935. Breveté pilote en Grande-Bretagne. Rentré en Ethiopie en novembre 1935. Ne semble pas avoir servi dans l'aviation éthiopienne. Tué par les Italiens après l'attentat de Graziani en février 1937.

  • Joseph Martin Workene : frère du précédent ; breveté pilote en Grande-Bretagne. Ne semble pas avoir servi dans l'aviation éthiopienne. Tué par les Italiens après l'attentat de Graziani en février 1937.


Mécaniciens

  • Amde Work Ali : participe à la réception et au montage des Fokker F.VIIa en juin 1935.

  • Kidane : participe à la réception et au montage des Fokker F.VIIa en juin 1935.

  • Haile Yesus : passager, sans dommage personnel, du Potez n°3 lors de son accident en janvier 1934.

FRANCE


Pilotes

  • Paul Corriger : adjudant-chef pilote de l'Armée de l'Air mis en position de disponibilité et passé sous contrat éthiopien en novembre 1929. Arrivé à Addis-Abeba en décembre 1929. Devient chef pilote en 1930 après le départ de Maillet. Passé en position de détachement en décembre 1934. Quitte Addis-Abeba fin novembre 1935 pour renter en France sur ordre du gouvernement français.

  • René Drouillet (16/04/1898 - 21/09/1974) : aventurier arrivé en octobre 1935 avec un Beechcraft B17L en vue de sa vente. Reçoit de l'Empereur une proposition de remplacement de Corriger en novembre. Refuse mais accepte le titre de "Conseiller de l'air" et une mission d'achat d'appareils aux Etats-Unis. Se rend aux etats-Unis en janvier 1936. Revient en février à Villacoublay avec un Beechcrfat B17R acquis aux Etats-Unis à titre personnel. Des difficultés avec la justice française et une fuite aventureuse en Italie ne lui permettent pas le retour en Ethiopie avant la fuite du Négus.

  • André Maillet (04/10/1896 - 30/06/1934) : adjudant-chef pilote de l'Armée de l'Air mis en position de disponibilité et passé sous contrat éthiopien en juin/juillet 1929. Arrivé en juillet à Addis-Abeba. Effectue la première liaison aérienne entre Djibouti et Addis-Abeba le 16 août 1929. Chef-pilote de l'aviation éthipienne, intervient militairement lors de la rébellion du ras Gugsa qui se termine à la bataille d'Anchem le 30 mars 1930. Son contrat avec le gouvernement éthiopien n'est pas renouvelé en juillet 1930. Rentré en France comme chef-pilote du Club Roland-Garros. Effectue un voyage de tourisme à Addis-Abeba en décembre 1932. Décédé dans un accident aérien en juin 1934.

  • Gaston Vedel (22/11/1899 - 22/06/993)


Mécaniciens

  • Jean Baladé : mécanicien arrivé vers 1920 en Ethiopie et passé sous contrat éthiopien 3 ans plus tard. A rejoint en juillet 1929 l'équipe constiituée pour la maintenance des Potez 25. Sera renvoyé en mars 1933 après avoir refusé de voler avec le pilote éthiopien Asfaw Ali lors du décés de la princesse Tenagne Worq (refus sans doute exagéré mais conforme à une clause de son contrat).

  • Yvan Demeaux : adjudant-chef mécanicien. Participe en octobre 1930 avec les capitaines Baradez et Marie au convoyage aérien du farman F.192 offert par la France lors du couronnement du Négus. Revient en février 1930 en Ethiopie en position de service détaché. Demande sa mise à la retraite lors de son rappel en France en novembre 1935. Demande acceptée "à ses risques et périls". Est toujours en service lors de la fuite du Négus et du pillage d'Adis-Abeba en mai 1936. Se réfugie avec sa famille à la Légation de France. Sa maison est alors pillée. Rentre en France probablement immédiatement apès (mai ou juin 1936). S'installe à Villeneuve sur Lot. Décédé en novembre 1977. (Biographie en préparation)

  • Thierry Maignal : adjudant-chef mécanicien. Arrive avec les potez-Hispano en 1930 à Addis-Abeba. Nommé chef-mécanicien en 1933 après le renvoi de Picaper. Semble avoir alors modifié la nature du rôle et joué un rôle de directeur technique pour contrebalancer l'influence de Ludwig Weber, en relation avec l'ambassade et des parlementaires français comme Renaitour.

  • Fernand Picaper : mécanicien sous contrat éthiopien arrivé en juillet 1929 avec les Potez 25. Nommé chef-mécanicien. Est renvoyé en mars 1933 après avoir refusé de voler avec le pilote éthiopien Asfaw Ali lors du décés de la princesse Tenagne Worq (refus sans doute exagéré mais conforme à une clause de son contrat).

  • Schlepp : monteur de chez Lorraine. Arrivé en mars 1935 pour accueillir les Fokker VIIa fourni par Lorraine. Quitte Addis-Abeba en mars 1936.

GRANDE-BRETAGNE


Pilotes

  

  • Charles Hayter : pilote du Dragon offert par la grande-Bretagne à la Croix-Rouge éthiopienne. Convoie l'appareil en vol en décembre 1935. Effectue des vols en janvier et février 1936. S'écrase en février 1936 lors d'un décollage d'Addis-Abeba pour unv vol vers Djidjiga, sans dommage personnel important, mais avec destruction de l'avion par l'incendie. 

  • [ Hugh Oloff de Wet ] : soldat de fortune arrrivé en Ethiopie en septembre 1935. Ne sera pas employé du fait de l'absence d'appareils. Quitte Addis-Abeba en mars 1936.

SUEDE


Pilote

  • Carl-Gustav von Rosen (19/08/1909 – 13/07/1977) : mécanicien devenu pilote privé, participe dans les années 30 à divers meetings en Europe du Nord. Beau-frère d'Hermann Goering. Engagé par la Croix Rouge Suèdoise, arrivé en Ethiopie en décembre 1935 avec son Heinkel HD.21. Pilote attitré du Fokker F.VIIa "Abba Kagnew" donné par l'Empereur à la Croix Rouge éthiopienne. Assistera à la destruction de son appareil par l'aviation itaienne en mars 1936 dans la plaine de Quoram. Revient temporairement un Fokker FVII.a et assiste la résistance éthiopienne dans l'ouest du pays.

Vole ensuite pour KLM, puis pour la compagnie aérienne suédoise ABA. En 1939, après l'invasion de la Finlande par la Russie, fournit un DC2 et deux Koolhoven FK52 à la Finlande. Pilote en 1939 pendant la Guerre d'Hiver, ce DC-2 modifié en bombardier par SAAB et des Blenheim. Refusé par la RAFcompte tenu de son alliance familiale avec Goering, vole pour KLM sur londres - Lisbonne. Instructeur pour l'armée de l'air éthiopienne de 1945 à 1956, puis pilote du secrétaire général de l'ONU. Organise en 1968 l'aviation biafraise lors de la guerre du Biafra avec 5 avions légers MFI-9 Minicoins, assemblés au Gabon et initialement pilotés par une équipe de 3 pilotes suédois et 3 biafrais. Effectue des vols pour l'aide alimentaire en Ethiopie en 1974. Tué le 13 juillet 1977 en Éthiopie lors d'une attaque somalienne pendant la guerre de l'Ogaden où il intervient sous le drapeau de la Croix Rouge Suédoise.

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com