crezan
crezan

- Les Avions du Négus -

Heinkel HD.21

En novembre 1935, la Croix Rouge Suèdoise arrive en Ethiopie, amenant avec elle un pilote, le comte Von Rosen, qui met à sa disposition son appareil personnel, un Heinkel HD.21


            Présent depuis de nombreuses années avec l'Éthiopie, les Suédois, et plus particulièrement la Croix Rouge Suédoise, connaissent parfaitement le problème des transports et communications dans le pays. Elle sait que les routes sont mauvaises et, pendant une part importante de l'année, inutilisables par des véhicules ; elle connaît aussi les limites opérationnelles des télécommunications locales. Contrairement à la Croix Rouge Britannique, elle n'apporte avec elle que peu de véhicules, comptant plus sur les ressources locales, mais se distingue des autres sociétés nationales en se faisant accompagner d'un pilote, le Comte Carl-Gustav von Rosen qui vient avec son avion personnel, un Heinkel HD.21.


            Le Heinkel HD.21 c/n 7 de von Rosen a été produit en 1928, puis enregistré avec l'immatriculation D-677 le 21 septembre 1931. Il a été enregistré le 11 décembre 1933 au Comte Carl Gustav von Rosen et immatriculé SE-ACY. Le 1° avril 1934, il est accidenté lors d'un atterrissage en campagne près de Falköping (Suède), puis réparé à Stockholm.

            En octobre 1935, Von Rosen met gratuitement son appareil à la disposition de la mission de la Croix Rouge Suédoise en Ethiopie. Avec son matériel, qui comporte 20 tonnes de matériel constituant un hopital de campagne moderne et 5 camions Volvo de 3,5 t adaptés au climat tropical, la mission suédoise rejoint par la route Marseille d'où elle part pour Djibouti.

            Parti de Göteborg, von Rosen embarque le Heinkel démonté sur le pont du s/s Burgundia pour Anvers. L'avion et son pilote embarquent le 4 novembre pour Djibouti sur le paquebot allemand s/s Neuenfels de la Deutsche Dampfschifffahrt Hansa (Breme).

            A Djibouti, le Heinkel est débarqué et amené sur le terrain où Von Rosen le remonte. Le 5 décembre, après avoir effectué 4 décollages et atterrissages, il considère que l'appareil est en état de vol. Le lendemain matin, il est prêt au décollage, mais a besoin d'aide pour brasser l'hélice. Un hollandais se propose et Von Rosen l'ayant intstallé dans l'habitacle va pour lancer l'hélice. Mais son assistant ayant prématurément mis le contact, Von Rosen, blessé à la cuisse par la pale d'hélice, s'évanouit.

            Après une journée d'hôpital, et bien que sa blessure ne soit pas en état, il s'impatiente. Le 7 décembre, il s'installe dans le siège pilote et demande cette fois à un policier de brasser l'hélice. Le départ se passe bien. En pénétrant dans les terres, Von Rosen voit le plafond de nuages s'abaisser et doit suivre la voie de chemin de fer à basse altitude. Après 2h20 de vol, il se pose à Dire Dawa pour refaire le plein de l'appareil et se nourrir quelque peu. la chaleur monte, l'air à 2700 m d'altitude est de moins en moins porteur, et le moteur perd de la puissance. Von Rosen prend alors conscience que son Heinkel n'est guère adapté pour effectuer des missions sanitaires en Ethiopie. après 3h de vol, il se pose enfin à Addis-Abeba, avec sa jambe blessée très enflée.

 

            Le 14 décembre 1935, le Heinkel SE-ACY perd son CdN dans le registre suédois. Il n'y a pas trace d'une activité effective dans les mois qui suivent.

Nous connaissons peu d'images du Heinkel HD.21 de von Rosen. A gauche, l'appareil sur le terrain d'Akaki probablement peu après son arrivée à la fin de l'année 1935. Sur la photo de gauche, l'appareil visible en arrière-plan est le Beechcraft B.17L de Drouillet. [DR]


            Si l'utilité d'un avion dans le contexte éthiopien avait bien été perçue par le Croix Rouge Suédoise, son initiative va cependant achopper sur le manque de potentiel opérationnel de l'appareil de Von Rosen sur les hauts plateaux éthiopiens. D'une puissance moteur insuffisante, le Heinkel s'avèrera en fait inutilisable. Von Rosen deviendra le pilote attitré du Fokker F.VIIa mis par le Négus à la disposition de la Croix Rouge Éthiopienne.


            Resté sur le terrain d'Akaki, le Heinkel aurait été à l'arrivée des italiens caché dans son arrière-cour par le représentant de Shell, Maurice Weerts. Après consultation de Von Rosen, il aurait été plus tard vendu à un italien.



Source récente (en suédois pour l'instant) : Dödsorsak Ogaden par Heli von Rosen (Biographie de CG von Rosen)

Restitution provisoire du Heinkel HD.21 de von Rosen. La couleur blanche de l'appareil est incertaine, certaines photos semblant monter que les ailes au moins sont revêtues d'un vernis argent. [© Michel Barrière]

Tous droits réservés - Michel Barrière - crezan.aviation@gmail.com